Hervé Herry, Président du Cese et Catherine Picard, groupe de pilotage « Territoire »

Publié le28 octobre 2015 » 1363 Views»

CP_HH

L’ambition première est de développer la démocratie participative

Au CESE, les bonnes idées font des projets

Le Conseil économique, Social et Environnemental (CESE), organisme de consultation pour les grands projets de l’Agglo, organise sa session plénière en novembre.

Vernon Direct Le CESE, qu’est-ce que c’est ?
CESE Ce sont des membres de la société civile, des bénévoles. Ils se préoccupent de la gestion de l’avenir du territoire. Le CESE est producteur d’avis et de pistes de travail pour les élus, concernant le développement de l’Agglo. Dans ce cadre, il a d’abord travaillé sur un document qui sert de base à sa réflexion :
le Projet de territoire. Puis sur la prolongation du document, qu’est le contrat d’agglomération. A partir de ces deux outils, le CESE a formulé des avis, en analysant les forces et les faiblesses du territoire, en identifiant les enjeux et en exprimant des réponses à apporter.

 

VD Quels sont par exemple les enjeux de notre territoire ?
CESE Nous avons identifié des points qui pour l’instant étaient restés sans réponse. Par exemple, cet écart qui se creuse entre les populations : le territoire devient un lieu de résidence pour les cadres et les professions intermédiaires, tandis que de l’autre côté, une partie de la population se paupérise et vit davantage dans la précarité. Ce fossé se constate également entre les personnes âgées et les jeunes. A ce sujet, à ce risque, il n’y a pas encore de réponse. Nous y travaillons.
Un autre enjeu transversal : le manque d’implication de la société civile dans les projets des collectivités. On s’intéresse trop peu à la vie citoyenne, il y avait jusqu’à présent une carence en termes de démocratie participative. L’ambition première est donc de la développer. Nous ne sommes pas que des Think Tanks (laboratoire d’idées, NDLR), il faut davantage impliquer les citoyens, avec Fluicity par exemple.

 

VD Quel rôle a joué le CESE dans le projet du village des marques ?
CESE Pour Mac Arthur Glen, les élus ont la volonté de privilégier des emplois locaux. Mais a-t-on sur notre territoire les personnes qualifiées pour ces emplois variés, souvent très spécialisés ? Si ce n’est pas le cas, a-t-on localement les moyens et les compétences pour permettre la formation à ces professions ? Il y a urgence à répondre à cette problématique.

 

VD Justement, en ce qui concerne les emplois, que préconise le CESE ?
CESE Un des problèmes identifiés est que nous n’avons pas de visibilité sur les besoins des entreprises locales en matière d’emploi. Il n’y a actuellement pas de dispositif qui collecte ces besoins. Les entreprises sont obligées de former elles-mêmes leurs collaborateurs, à défaut de trouver des personnes déjà formées qui, si cela se trouve, existent déjà sur le marché du travail local.

 

VD Quel sera le gros dossier du CESE ces prochains mois ?
CESE Avec Sébastien Lecornu et Gérard Volpatti, nous commençons à travailler sur une éventuelle commune nouvelle entre Vernon et Saint-Marcel. La démarche du CESE est d’analyser, toujours en fonction du Projet de territoire, les forces et faiblesses de chacune des communes et d’examiner comment un rapprochement entre les deux villes pourrait combler les lacunes que nous identifierons et réunir les forces. Pour le CESE, c’est un apprentissage, sur un périmètre restreint, de la manière dont on peut gérer un territoire. La démarche appliquée pour cette commune nouvelle, nous l’appliquerons également à l’échelle de la communauté d’agglomération.
Au mois de novembre aura lieu la plénière. Nous solliciterons les membres du CESE pour travailler sur la nouvelle mouture du Projet de territoire. Nous engagerons des étudiants en aménagement du territoire pour nous aider sur le sujet. Avis aux amateurs !

Partager cet article

Laisser un commentaire