Une ville en pleine transition écologique

Publié le11 juin 2019 » 484 Views»

À travers de nombreuses actions concrètes, la municipalité s’engage pour un développement respectueux de la nature et qui profite à tous.

Pensons la ville durable

Les 126 engagements de Vernon Mérite Mieux portent un projet. L’idée principale : améliorer la ville et le quotidien des Vernonnais. Grands projets, énergie propre, mobilité… il tient à cœur à la municipalité d’intégrer le développement durable et l’éco-responsabilité dans toutes ses actions.

Zéro phyto

La ville est en « Zéro Phyto » sur l’ensemble de ses espaces verts. Cela permet de préserver la santé des Vernonnais et des agents de la ville tout en leur montrant l’exemple : pas besoin de pesticides pour avoir de belles fleurs ! D’ailleurs, le fleurissement de Vernon est une fierté puisque la ville renouvelle chaque année son label « 3 Fleurs ». Une note qui inclut également des notions de développement durable et d’accueil du public. Et si vous trouvez du vert sur les trottoirs, pas de panique, ils sont bien nettoyés régulièrement. Seulement, les petites mousses et lichens s’y épanouissent.

Vernon Verdit

Se donner les moyens d’agir

Lors de la précédente mandature, l’élu chargé du développement durable avait préféré démissionner. « De notre côté, nous avons décidé de donner à Nicole Balmary, la maire-adjointe en charge du développement durable, les moyens d’agir » souligne Sébastien Lecornu, ministre en charge des collectivités territoriales et ancien secrétaire d’Etat à la Transition écologique.

Au quotidien, Nicole Balmary est ambassadrice du développement durable. Elle est notamment en charge des bâtiments publics qui sont tous sont dotés d’une plus-value écologique, comme une bonne isolation thermique ou l’utilisation de matériaux biosourcés. La restauration municipale est même dotée depuis quelques jours d’une ruche sur son toit !

Fieschi, l’éco-quartier vertueux

Fieschi, l’éco-quartier vertueux Friche abandonnée depuis 1998, le quartier Fieschi connaît une formidable renaissance. « Nous avons réussi à y créer un véritable cercle vertueux symbolisé par l’installation du Pôle Emploi, d’un pôle de santé, du tiers-lieu de La Manufacture des Capucins et de plusieurs commerces », se réjouit François Ouzilleau.
Ce quartier illustre l’interdépendance au cœur du développement durable. En effet, il mêle tissu économique, habitat respectueux de l’environnement, accès à la propriété facilité, micro-crèche, résidence intergénérationnelle et éducation avec le nouveau collège César Lemaître…

La part belle est faite à la nature avec les jardins de la biodiversité permettant de récupérer les eaux de ruissellement du quartier afin d’alimenter une faune et une flore spécifiques.

Une agglo plus écolo

Logo SNADepuis la loi NOTRe (2015), les communautés d’agglomération doivent être dotées d’un Conseil de développement, une instance de démocratie participative en faveur du développement durable du territoire. Seine Normandie Agglomération est allée plus loin en créant un Conseil économique, social et environnemental (CESE) constitué d’une cinquantaine de personnes représentatives de la société civile, chapeautées par un bureau de 11 membres. Ils déclenchent des projets fédérateurs comme, notamment, celui de La Manufacture des Capucins.
Comme la municipalité, SNA souhaite montrer l’exemple, l’agglomération va ainsi acquérir deux véhicules à hydrogène.

 

100% d’énergie verte pour la ville

La municipalité a réduit son parc automobile grâce à la mutualisation des voitures entre agents. 16 d’entre-elles ont été revendues ! Parmi la flotte de véhicules, plusieurs Kangoo sont électriques.

Deux écoles, laissées en friche par l’équipe précédente, ont été réutilisées pour créer le Pôle des compétences et la Maison des associations.

Depuis 2014, la mairie s’engage pour réduire son impact environnemental. Ainsi, elle vient de renouveler un contrat avec Total – Direct Energie afin de se fournir en électricité verte issue de sources 100% renouvelables. Deux contrats de performance énergétique garantissent des économies d’électricité et de gaz grâce une gestion suivie de la consommation et le remplacement des matériels actuels par d’autres plus économes. Ainsi, l’ensemble de l’éclairage public émane aujourd’hui de LEDs basse-consommation.

Vive la biodiversité

Logo SNAPour remettre de la vie dans les campagnes, Seine Normandie Agglomération distribue gratuitement des graines de jachères fleuries aux agriculteurs et aux communes. Cette année, 30 hectares ont ainsi été semés. Un autre dispositif permet d’encourager la plantation de haies, vergers et vignes. A titre d’exemple, le projet de réimplantation d’un vignoble à Giverny porté par Camille Ravinet a bénéficié de 1000 € d’aide.

 

 

Vers l’autonomie alimentaire

Logo SNAL’autosuffisance en nourriture est un des objectifs de la transition écologique. Seine Normandie Agglomération souhaite l’encourager à travers 3 axes majeurs :

  • Faciliter l’installation de nouveaux producteurs sur le territoire via un Espace Test Agricole qui pourrait les accompagner dans leur projet.
  • Encourager les habitants à consommer local en publiant un guide des producteurs.
  • Développer des débouchés économiques pour les producteurs.

A Vernon, 20% de la nourriture servie dans les cantines scolaires provient de l’agriculture biologique, cette part augmente régulièrement, désormais le pain est 100% bio. 40% des aliments proviennent de circuits courts !

Un Cœur de Ville qui respire

Coeur de ville VernonLors de la Grande Consultation Cœur de Ville, lancée en 2018, le vote des citoyens a également démontré l’attachement des Vernonnais au développement durable. Ce futur aménagement, lauréat du concours international d’architecture Europan, fera la part belle aux mobilités douces et à la nature. Il sera ainsi plus facile de se déplacer à pied, à vélo, ou autres, grâce à un sol lisse et à des voies dédiées. La place de Gaulle sera piétonisable à la demande dans un centre propice à la flânerie. Le végétal sera omniprésent grâce à une trame paysagère composée de nombreux jardins de ville.

Dans le cadre du plan Action Cœur de Ville, une Maison de l’Habitat a également été créée. Cette permanence en mairie aide les propriétaires de biens immobiliers dans le Cœur de Ville à obtenir des financements pour réaliser des travaux de rénovation, notamment pour une meilleure isolation thermique.

Un Cœur de Ville qui respire

Un plan ambitieux pour l’avenir

Logo SNALancé par Seine Normandie Agglomération en 2017, le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) a pour but de dynamiser la transition énergétique, écologique et solidaire sur le territoire. Il fixe d’ambitieux objectifs : réduire de 50% la consommation d’énergie et de 75% les émissions de gaz d’ici 2040. A travers des ateliers de concertation, le PCAET associe un maximum d’acteurs (citoyens, entreprises, associations…).

➧ Prochain temps fort : le 18 juin avec un atelier à destination d’habitants des 61 communes tirés au sort.

L’ampleur de cet engagement a été reconnue par le Ministère de la Transition écologique et solidaire qui a inclus Seine Normandie Agglomération parmi les territoires bénéficiant des Contrats de Transition Ecologique (CTE), un accompagnement de l’Etat permettant de dynamiser le processus.

Répartition de la production d'énergies renouvelables sur le territoire de SNA en 2017

De la place pour les cyclistes

Logo Département de l'EurePortée par le département de l’Eure et la ville, la Seine à Vélo, qui reliera bientôt Paris à la mer, permet désormais de profiter des berges de la rive droite. La portion entre Vernonnet et Manitôt a été achevée le 21 juin 2018 et fait le bonheur des cyclistes. Depuis son ouverture, ils sont plus de 40 000 à l’avoir empruntée ! Le tronçon reliant Manitot à Giverny a été, quant à lui, inauguré le 7 juin dernier. En 2020, la Seine à Vélo partira également dans l’autre sens, avec 2 km supplémentaires entre les Tourelles et Ma Campagne, avant de poursuivre vers Les Andelys.

La municipalité encourage également la pratique du vélo en ville avec une vingtaine de kilomètres de pistes cyclables et l’installation de 26 appuis-vélos supplémentaires sur les 86 existants.

ortée par le département de l’Eure et la ville, la Seine à Vélo, qui reliera bientôt Paris à la mer, permet désormais de profiter des berges de la rive droite. La portion entre Vernonnet et Manitôt a été achevée le 21 juin 2018 et fait le bonheur des cyclistes.

SNA : 100% energie propre en 2040

Logo SNASeine Normandie Agglomération a été labellisée Territoire 100% énergies renouvelables en 2040 par la Région Normandie. Afin d’atteindre cet objectif, plusieurs outils ont été développés :

➧ Développement des énergies renouvelables à travers de nombreux projets d’infrastructures comme les futures éoliennes de Vexin-sur-Epte ou la centrale solaire du CNPP (Saint-Marcel).
➧ Le recrutement d’un Conseiller en Energie Partagée pour aider les communes à rénover leur bâti.
➧ La mise en place, fin 2019, d’une mission sur la sobriété énergétique en lien avec l’ADEME pour aider tous les acteurs à réduire leur consommation
➧ L’aide à la mobilité propre via un dispositif de financement pour aider communes et entreprises à acquérir des véhicules propres ainsi que l’installation prochaine d’une station de recharge pour véhicules à hydrogène près de l’entrée de l’A13.
➧ Sur l’axe Vernon-Giverny, un car 100% électrique a été mis en service cette année. Bientôt, une navette autonome, propre et sans conducteur, transportera également les touristes. Ce projet, baptisé Nimfea et labellisé « France Mobilités » par le ministère des Transports, constituera la première expérimentation du genre en France.

ur l’axe Vernon-Giverny, un car 100% électrique a été mis en service cette année. Bientôt, une navette autonome, propre et sans conducteur, transportera également les touristes. Ce projet, baptisé Nimfea et labellisé « France Mobilités » par le ministère des Transports, constituera la première expérimentation du genre en France.

Le pollueur payeur

La lutte contre les incivilités est une des priorités de la mairie. Pour faire face aux pollutions de l’espace public (déchets dans les rues, mégots, urine , nuisances sonores…), la ville a établi un Code la Rue. Celui-ci fixe un certain nombre de contraventions afin que celui qui pollue l’environnement soit celui qui paye. La police municipale traque quotidiennement ces incivilités et 150 amendes de 68€ ont été infligées en 2018.

Vernon a été la première ville française à se doter d’une brigade fluviale pour surveiller la Seine. Avec leur bateau, les policiers peuvent verbaliser les embarcations qui rejetteraient de la pollution dans le fleuve. C’est arrivé en 2018 lorsqu’une péniche a dégazé dans la Seine.

Vernon a été la première ville française à se doter d’une brigade fluviale pour surveiller la Seine.

Haro sur les déchets !

Logo SNASeine Normandie Agglomération dépense chaque année 11 millions d’euros pour la collecte et le traitement des déchets. Outre le coût, cette opération est très énergivore. Réduire les déchets devient urgent. Pour cela, l’agglomération a développé plusieurs initiatives :

➧ La vente de composteurs pour une somme modique et des distributions gratuites de compost dans les déchetteries.
➧ Le pilotage de 50 foyers témoins qui se sont portées volontaires pour réduire leurs déchets.

 

Des projets à impact positif

En 2018, la municipalité a entièrement repensé l’avenue de Rouen pour que la nature et l’individu reprennent leur place dans un axe abandonné aux seules voitures. La végétalisation de ce boulevard urbain a été conçue pour protéger piétons et cyclistes tout en luttant contre les ilots de chaleur et pour permettre la récupération des eaux de pluie. La première tranche des travaux, de la place Chantereine à Fieschi, a été commencée en 2018 et s’achèvera sous peu. La seconde tranche d’aménagement est prévue pour 2020.

En 2018, la municipalité a entièrement repensé l’avenue de Rouen pour que la nature et l’individu reprennent leur place dans un axe abandonné aux seules voitures.

Du local au national

Les enjeux environnementaux actuels nécessitent une réponse globale. Afin de lutter contre la précarité énergétique et permettre aux plus fragiles d’alléger leur bilan carbone, Sébastien Lecornu a mis en place le chèque énergie lors de ses fonctions en tant que secrétaire d’Etat à la Transition écologique. A Vernon, ce sont 2362 ménages qui en ont bénéficié en 2019. Cet objectif se retrouve également dans la prime à la conversion qui encourage les Français à acheter un véhicule plus propre. A Vernon, l’an dernier, 80 primes à la conversion ont été accordées.

Afin de lutter contre la précarité énergétique et permettre aux plus fragiles d’alléger leur bilan carbone, Sébastien Lecornu a mis en place le chèque énergie lors de ses fonctions en tant que secrétaire d’Etat à la Transition écologique

Premier Conseil des ministres du gouvernement Philippe II, au Palais de l’Elysée.

Un parc municipal de 17 000 m²

Située le long du fleuve, la friche industrielle de la Fonderie-Papeterie a survécu 15 ans sans aucun projet de la part des équipes municipales précédentes. Le site s’apprête aujourd’hui à revivre avec la création d’un parc de 17 000 m² conformément à l’engagement n°63 de Vernon mérite mieux. Après une dépollution en début de mandat, les futures plantes permettront de purifier le sol et de préserver l’écosystème des berges de Seine. Divisé en deux jardins, l’un sec, l’autre humide, le parc permettra également de limiter les crues de la Seine. A l’intérieur, les anciens bâtiments des friches abriteront des commerces et le nouveau cinéma multiplex.

Située le long du fleuve, la friche industrielle de la Fonderie-Papeterie a survécu 15 ans sans aucun projet de la part des équipes municipales précédentes.

La Seine retrouve sa place

Le riche patrimoine naturel de Vernon a été valorisé. La municipalité est partie à la reconquête des berges de Seine, comme l’annonçait l’engagement n°53 de Vernon mérite mieux, afin d’en faire un lieu de promenade propice aux mobilités douces et agrémenté d’équipements pour la détente ou le sport. La 1re tranche, entre la place Chantereine et la Fonderie, a été inaugurée en avril 2018. Fin 2019, cet aménagement se poursuivra dans l’autre sens, du silo du quai Caméré à la frontière avec les Yvelines.

Ces aménagements ont été réalisés en respectant les zones humides nécessaires à l’écosystème, d’ailleurs certaines sont utilisées pour de l’éco-pâturage.

Le riche patrimoine naturel de Vernon a été valorisé. La municipalité est partie à la reconquête des berges de Seine, comme l’annonçait l’engagement n°53 de Vernon mérite mieux, afin d’en faire un lieu de promenade propice aux mobilités douces et agrémenté d’équipements pour la détente ou le sport.

L’eau, un or bleu à préserver

Logo SNAPremière ressource nécessaire à la vie, les stocks d’eau doivent être économisés et préservés de la pollution. Seine Normandie s’y engage à travers plusieurs axes :
➧ L’accompagnement des exploitants agricoles, des industriels et des particuliers dans leur changement de pratiques, notamment en matière d’utilisation de produits chimiques.
➧ Un plan de réduction des fuites sur les réseaux de canalisations.

 

3 questions à …

Nicole balmary  maire-adjointe  en charge du développement durableNicole Balmary, maire-adjointe en charge du développement durable

Aujourd’hui, Vernon est-elle une ville verte ?

Au-delà de la couleur de la végétation et de ses 2335 tilleuls, qui en font une ville très verte, on peut dire que, chaque jour, nous faisons un pas de plus en direction du développement durable. Les berges de Seine, les zones humides de compensation sur la Seine à Vélo, la qualité de l’air dans les écoles sont autant d’exemples qui prouvent que la situation s’améliore de jour en jour. Les résultats des élections européennes ont prouvé que c’est ce type d’engagements qu’attendent les citoyens. Nous, nous n’avons pas attendu pour agir.

Sur ce sujet, quels sont les grands défis à venir ?

Le projet phare est celui du futur parc de la Fonderie. Abritant des végétaux endémiques et construit sur d’anciens terrains industriels, il possèdera une forte capacité de résilience. Ce lieu, sera ainsi rendu à la nature. Par ailleurs, les travaux du boulevard urbain permettent également de réintégrer de la végétation dans un espace de promenade sécurisé. Enfin, le futur Cœur de Ville prend en compte les réflexions sur le développement durable. Lors de la consultation, les habitants ont choisi la proposition la plus piétonne, soulignant leur désir d’une ville encore plus verte.

À leur échelle, comment les citoyens peuvent-ils s’engager ?

Tout d’abord, en participant à nos actions en cours, comme les opérations « coup de propre », ou bien aux ateliers organisés par La Manufacture des Capucins, en demandant le passe Vernon Verdit ou en fréquentant les jardins familiaux. Mais, surtout, en ayant une attitude responsable : trier ses déchets, réduire sa consommation d’énergie… Et s’ils ont des idées, qu’ils n’hésitent pas à venir travailler avec moi !

Partager cet article

Laisser un commentaire