Aventure spatiale normande : Thomas Pesquet rêve de sortie dans l’espace

Publié le14 décembre 2016 » 2668 Views»

L’épopée spatiale de la France, engagée à Vernon voici 70 ans, ne cesse de prendre de l’ampleur avec le vol historique du spationaute normand Thomas Pesquet à bord de la station spatiale internationale (ISS).

Le Normand Thomas Pesquet au sein de la station internationale spatiale.

Le Normand Thomas Pesquet au sein de la station internationale spatiale.

Lancé le 17 novembre par une fusée russe avec ses deux compagnons d’aventures, l’Américaine Peggy Whitson et le Russe Oleg Novitsky, Thomas Pesquet s’est installé deux jours plus tard dans ce gigantesque laboratoire cosmique au sein duquel il va vivre pendant six mois. Il est certain que le spationaute normand mettra tout en œuvre pour accomplir son rêve suprême : sortir de l’ISS pendant 6h30 pour une mission extravéhiculaire (EVA) !

Thomas Pesquet, le 550e humain lancé dans l’espace, a d’ailleurs emporté avec lui dans l’ISS son scaphandre de sortie : un « costume bibendum » américain réalisé sur mesure et qui a coûté la bagatelle de 2 millions de dollars !

Un équipement indispensable à l’homme pour se déplacer en apesanteur dans le vide spatial, se protéger des invisibles particules cosmiques et encaisser la différence thermique de 300°C entre la face exposée au Soleil et l’autre, dans l’ombre de notre étoile…

La Nasa maître du destin de Thomas Pesquet

Pour cette sortie spatiale de notre Normand, l’agence spatiale américaine (Nasa) est maîtresse du jeu. C’est elle qui décide du jour et de l’heure, et surtout du choix de celui qui accompagnera l’Américaine Peggy Witson dans sa tâche

extravéhiculaire. L’un des buts de la première sortie : installer de nouvelles batteries alimentées par les panneaux solaires de l’ISS, et graisser les articulations de ces pan- neaux. Thomas Pesquet, qui a été préparé lors d’entraînements en piscine à Houston (Texas), n’attend qu’un feu vert de la Nasapour pour faire ses preuves…

Partager cet article

Laisser un commentaire