6 mois d’actions pour l’Eure et Vernon !

Publié le11 janvier 2022 » 179 Views»

Photo SL Focus 6 mois Département de l_Eure

Le 27 juin dernier, la liste majoritaire Ensemble pour l’Eure, menée par Sébastien Lecornu, était reconduite à la tête du Département. En ce début 2022, de nombreux engagements ont déjà été réalisés comme le rappelle le Président du Conseil départemental.

Ce début d’année est marqué par une forte reprise épidémique : quelles mesures compte prendre le Conseil départemental pour affronter cette nouvelle vague de la Covid-19 ?

Malheureusement, l’arrivée du variant Omicron vient nous rappeler que l’épidémie n’est pas derrière nous. Nous devons continuer à faire face, de manière cohérente, responsable et solidaire, à ce virus. Le choix du Gouvernement est de concilier protection de la santé de nos concitoyens et activité économique. Le Département de l’Eure s’inscrit pleinement dans cette logique. Pour cela, la vaccination reste le seul moyen d’éviter les formes graves de la maladie, même si elle n’empêche pas les contaminations. La dose de rappel est indispensable pour prolonger l’immunité, notamment celle des plus fragiles : un tiers des Eurois en a déjà bénéficié. Mais, pour éviter la saturation de notre système hospitalier, et soulager nos personnels soignants qui sont en première ligne depuis près de deux ans, nous devons aussi tout faire pour freiner la circulation du virus. Le respect des gestes barrières, la distanciation physique mais aussi la bonne aération des espaces clos, sont essentiels. C’est d’ailleurs pour cela que le Conseil départemental a pris l’initiative d’installer des capteurs de CO2, avec l’aide financière de l’Etat, dans les collèges dont il a la responsabilité.

Le Département est aussi en charge des EHPAD : quelle est son action, de court terme comme de long terme, pour protéger les personnes les plus âgées ?

Nos aînés méritent de vieillir en toute sérénité, et c’est une priorité du Conseil départemental. Evidemment, nos agents au contact de nos concitoyens les plus fragiles se conforment à la loi sur l’obligation vaccinale. De manière plus structurelle, nos politiques publiques doivent mieux prendre en compte le grand âge et la dépendance, alors que notre espérance de vie ne cesse d’augmenter. C’était d’ailleurs au cœur du déplacement d’Olivier Véran, à Gisors et à Vernon, le 8 novembre dernier à mon invitation. Le ministre des Solidarités et de la Santé y a annoncé un plan de rénovation et de reconstruction des EHPAD de l’Eure, d’une ampleur inédite. 70 M€ de travaux sont programmés sur la période 2021-2025 dans le cadre du Ségur de la Santé. En complément, le Conseil départemental a décidé de contribuer aux travaux à hauteur de 28 M€ de plus. Cet effort exceptionnel d’investissement va permettre de reconstruire des établissements modernes, confortables, climatisés et connectés à Gisors, à Pont-Audemer ou encore à Bernay pour améliorer le quotidien des soignants ainsi que la prise en charge des patients.

Visite Ehpad 00036

Vernon va-t-il bénéficier de ce plan ?

Bien sûr. L’EHPAD Auguste-Ridou, devenu trop vétuste par certains aspects, va être reconstruit pour en faire un établissement innovant qui devra permettre une amélioration du travail des équipes soignantes et un cadre de vie nouveau pour les occupants. Le numérique permettra aussi de consolider les services de télémédecine et de lutter contre l’isolement grâce aux nouveaux modes de communication. Nous devons tirer les leçons des confinements successifs. Le début des travaux est prévu en 2023. Le montant de ce projet totalement novateur s’élève à environ 19 M€. Avec une participation de l’État et du Département qui vont consacrer chacun 5 M€. Nous devons désormais procéder au choix du terrain pour sa localisation. C’est l’un des plus gros chantiers de Vernon depuis la rénovation ANRU des Valmeux / Boutardes.

Visite Ehpad 00030

La protection était au cœur de votre campagne pour l’élection de juin 2021 : quelles actions le Conseil départemental a déjà prises sur le sujet ?

La crise sanitaire a mis en tension tout le système de santé et d’accompagnement social. Elle a agi comme un révélateur. C’est le bon moment pour tout mettre sur la table, pointer ce qui fonctionne et ce qui marche moins bien. C’est pour cela que nous avons décidé de lancer les Assises des protections sociales qui doivent débuter ces prochaines semaines. Pendant tout le premier semestre, partout dans le département, des conférences, tables rondes, ateliers de réflexion vont être organisés, avec des experts, les salariés du secteur mais aussi les usagers. Le vieillissement de la population, le maintien à domicile, le logement social, l’état déplorable de certaines maisons de retraite, la nécessité d’améliorer l’insertion vers l’emploi ou de renforcer la protection de l’enfance seront au cœur des travaux. Sans oublier la lutte contre la pauvreté, sous toutes ses formes, en ville comme en milieu rural. Le but est de construire, ensemble, un programme d’actions concrètes et financièrement réalistes qui pourra être initié dès 2022. Mais certaines décisions d’urgence ne pouvaient pas attendre. Ainsi, plus de 800 salariés qui travaillent dans des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile de structures associatives (SAAD) ont vu leur feuille de paie bondir d’environ +15 % en cette fin d’année grâce au concours commun du Département et de l’Etat. Cette revalorisation s’imposait : les intervenants à domicile exercent un métier difficile, souvent à temps partiel, qui nécessite des efforts physiques importants mais aussi de grandes qualités de cœur. Cette revalorisation doit aussi servir les vocations et rendre ce métier d’aide à domicile plus attractif.

Le Plan Collège a été un marqueur de votre premier mandat 2015-2021. Qu’en est-il pour cette nouvelle période ?

Pendant la mandature 2015-2021, ma majorité avait voté un Plan Collège de plus de 210 M€, pour construire ou rénover 15 établissements. Comme par exemple au Neubourg, à Saint-André-de-l’Eure, à Evreux, et bien sûr à Vernon avec le collège César-Lemaître. De nouveaux établissements feront l’objet de travaux importants, pour être plus modernes, plus sécurisés, plus écologiques, adaptés aux usages numériques et offrir les meilleures conditions d’apprentissage possibles aux élèves.

Département de l_Eure Actions à Vernon

Comment faire en sorte que la reprise de la crise sanitaire en 2022 ne freine pas la reprise économique à laquelle nous assistons en 2021 ?

Vous avez raison. C’est pourquoi l’assemblée départementale a voté un deuxième plan de relance de 5 M€ pour soutenir notre tissu de petites et moyennes entreprises et l’emploi local. Ce plan de relance prendra la suite du précédent, initié au sortir du confinement en avril 2020 : le Département avait alors engagé 2 M€ et avait permis d’amorcer 288 projets générant des chantiers à hauteur de 8,3 M€ pour l’économie locale. La commune de Vernon verra ainsi les projets suivants subventionnés : la création ou le remplacement de poteaux ou de bouches incendie sur l’ensemble de la commune, l’aménagement de la fontaine sur le parvis de l’hôtel de ville, la rénovation de la fontaine sur l’esplanade Jean-Claude Asphe, des travaux de mise en œuvre d’un système de sécurité incendie dans les combles et locaux à risques de la Collégiale Notre-Dame, la restauration du rempart du Jardin des Arts entre la tour des archives et la tour des farines, ou encore des travaux de réfection de toitures à l’école du parc… Autant de projets qui ne pourraient pas se faire aussi facilement sans le Département.

Le dynamisme de notre économie à Vernon passe beaucoup par l’avenir du site ArianeGroup…

Le rôle clé du site d’ArianeGroup pour relever les prochains défis de l’industrie spatiale française et européenne a été confirmé à plusieurs reprises ! D’abord par le Président de la République, il y a un an, puis par Bruno Le Maire en décembre dernier, lors de leurs visites à Vernon. Les 30 M€ d’investissement promis par Emmanuel Macron en janvier dernier dans le cadre de France Relance, sont plus que jamais d’actualité pour que le site continue, comme il l’a toujours été, d’être au coeur de la construction de nos fusées Ariane qui font la fierté de notre pays. Pas plus tard que le 25 décembre, c’est une fusée Ariane qui a déployé James Webb, le plus grand téléscope spatial de la NASA, attendu par les scientifiques depuis près de 30 ans. Il faut désormais imaginer l’avenir : la fabrication du Vulcain, le moteur d’Ariane 6, qui fera son premier vol en 2022, comme la fabrication du moteur du futur Promotheus, qui équipera les lanceurs de demain, seront réalisés à Vernon. Ces innovations sont nécessaires pour qu’ArianeGroup puisse venir concurrencer Space X avec des fusées réutilisables et des mini-lanceurs. J’ai eu l’occasion de repréciser tout cela lors de l’inauguration de la maquette de la fusée du rond-point à Vernonnet, et surtout lors de l’inauguration du pas de tir d’Ariane 6 à Kourou.

Vernon  Vulcain motor - PF50 bench test cell

La crise sanitaire qui perdure ne met-elle pas en danger la feuille de route définie par la majorité municipale depuis mars 2014 et au département depuis mars 2015 ?

Elle a incontestablement un impact et c’est pour cela qu’en juin dernier nous avons réédité avec François Ouzilleau une mise à jour de cette feuille de route. Certains grands dossiers depuis 2014 commencent à être définitivement derrière nous. Je pense à la caserne Fieschi ou au grand parc naturel urbain de la Fonderie. Le projet du nouveau cinéma, à la Papeterie, est également sur les rails, il passera devant la commission départementale d’aménagement cinématographique de l’Eure ce mois-ci, pour une livraison à l’horizon 2023. Il y a ensuite les gros dossiers d’aménagement en cours qu’il faut terminer comme la rénovation du centre-ville et le boulevard urbain ; ils sont parfois sources de gêne au quotidien et gourmands financièrement, mais absolument indispensables dans la stratégie de redémarrage de la ville. Il y a enfin les dossiers que la crise a ralenti, comme le Campus de l’Espace ou la Seine à vélo (portée intégralement par le Département) par exemple. Puis enfin les dossiers qu’elle a accéléré comme la reconstruction de l’EHPAD Auguste Ridou que j’évoquais plus haut. D’autres initiatives pour Vernon sont sur le feu, notamment avec le Département, en matière culturelle ou de logement par exemple. Nous tenons notre cap en nous adaptant en permanence.

Partager cet article

Laisser un commentaire