Ali El Haimer – Gérant d’Ecoprim

Publié le9 février 2021 » 174 Views»

La Rencontre Ali El Haimer Gérant Ecoprim Valmeux Quartier ZUP

En 1996, Ali El Haimer et sa famille ont créé le supermarché Ecoprim aux Valmeux. Depuis, il observe l’évolution du quartier et se réjouit du dynamisme de sa jeunesse.

À l’époque, pourquoi aviez-vous choisi de vous installer aux Valmeux ?
Nous étions commerçants à Mantes-la-Jolie et nous avons senti qu’il y avait une opportunité pour un supermarché exotique dans le quartier. Nous avons repris une supérette près du lycée et nous avons déménagé en 2008 boulevard Azémia. Aujourd’hui, les clients viennent de toutes les villes alentours pour nos épices, nos fruits frais, notre boucherie traditionnelle ou nos poissons africains. Ça fait plus de 20 ans que j’habite aux Valmeux et 80% de nos employés sont du quartier. D’ailleurs, en ce moment, nous avons plusieurs stagiaires de collèges vernonnais.

Selon vous, le quartier a-t-il changé ces dernières années ?
Oui, il y a beaucoup d’améliorations et, désormais, il y fait bon vivre. Le quartier est mieux entretenu, la délinquance a vraiment baissé et il y a un meilleur lien avec le centre-ville, notamment grâce aux bus. Plusieurs élus vivent ici, passent nous voir, certains sont même clients ! La population est majoritairement jeune, c’est l’atout du quartier. Et ces jeunes sont plus dynamiques qu’avant. Ça se voit avec la création de deux nouvelles associations : Une Pensée et LEEJ. A Ecoprim, nous encourageons les associations de solidarité, comme Solidarité-Partage, en leur faisant des prix intéressants. J’ai également plusieurs partenariats avec des clubs sportifs comme le SPN Karaté.

Que souhaitez-vous pour les jeunes des Valmeux ?
Qu’ils ne se mettent pas de barrières mentales ! Qu’ils aillent en centre-ville, se mélangent aux autres et comprennent qu’ils ont aussi le droit à la parole. Aujourd’hui, ce qui peut arriver de mieux au quartier, c’est la mixité !

Partager cet article

Laisser un commentaire