Comment Vernon bénéficiera du programme « action cœur de ville »

Publié le12 juin 2018 » 640 Views»
Le projet de réaménagement du centre-ville en cours profitera du programme.

Le projet de réaménagement du centre-ville en cours profitera du programme.

Moins de pub, signalétique de ville améliorée, résidence intergénérationnelle, dynamisme du centre-ville, qualité de vie et sécurité… Ce qui va changer !

Un comité de pilotage s’est réuni jeudi 24 mai 2018 autour de Fabienne Buccio, préfète de la région Normandie. « A Vernon, nous avons engagé depuis 2014 de nombreux projets dans un souci de redynamisation et d’attractivité du centre-ville. Ce dispositif devrait bénéficier notamment aux actions en cours, comme le projet de réaménagement du cœur de ville », s’est réjoui François Ouzilleau. Le maire attache en effet une importance particulière à l’aménagement et au repeuplement du centre-ville, en écho aux politiques menées par l’agglomération.

Lancé en décembre dernier par le Premier ministre, le programme « Action cœur de ville » vise à favoriser la rénovation des logements, le maintien des activités économiques et commerciales et l’amélioration des conditions de vie des habitants : accès au numérique et aux services, développement de solutions de mobilité, mise en valeur de l’espace public et du patrimoine… Un programme auquel Vernon a eu accès grâce au soutien appuyé de Sébastien Lecornu, membre du gouvernement.

Le comité de pilotage a permis de présenter la temporalité du programme, tout comme l’accompagnement et les aides qui seront apportées dans la mise en œuvre de la stratégie de territoire de la ville et de son plan d’actions. C’est ce comité qui est chargé de valider les conventions et leurs avenants, de programmer les moyens financiers et d’ingénierie et de faciliter les échanges et la coordination entre l’État et ses partenaires. Les premières conventions seront signées avant l’été, les autres en septembre 2018.

Plus de 5 milliards d’euros seront mobilisés sur cinq ans pour la totalité du programme, dont 1,7 milliard de la Caisse des Dépôts et Consignations, 1,5 milliard d’Action Logement et 1,2 milliard de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire