Consultation Cœur de ville : les Vernonnais consultés sur leur futur centre-ville

Publié le14 novembre 2018 » 1731 Views»

Quel avenir pour le centre-ville de Vernon ? Et bien c’est vous qui déciderez grâce à la grande consultation lancée ce mois-ci par la municipalité ! Au choix : trois propositions que les habitants vont devoir départager. Une démarche inédite en France qui s’inspire des méthodes innovantes de la participation citoyenne.

plan

repèresDepuis 2014, la mairie est à pied d’œuvre pour redonner au centre-ville de Vernon tout son dynamisme et son attractivité. Du ravalement des façades à la remise en état des fontaines en passant par l’augmentation du nombre de caméras de vidéoprotection, cet engagement s’est concrétisé par un grand nombre de mesures. Un éventail d’actions qui procèdent toutes du même constat : « la redynamisation d’une ville commence toujours par son centre », comme le rappelle Sébastien Lecornu, ministre en charge des collectivités territoriales.

La ville sélectionnée pour le concours Europan

Parallèlement à ces actes tangibles, une réflexion sur le réaménagement du centre-ville a été lancée dès le lendemain des élections municipales. Elle prend forme en 2015 lors de la sélection de Vernon au concours européen d’architecture Europan. Le défi lancé aux 40 équipes de jeunes architectes est ambitieux : imaginer Vernon demain, sur un périmètre bien plus large que le seul centre, en intégrant notamment les berges de la Seine et les friches industrielles. Le jury doit alors trancher et c’est le projet Les Collections Navigables de l’équipe dirigée par Maya Nemeta qui s’impose.

Les élus vont plus loin

Cependant, la maire-adjointe déléguée au programme Cœur de ville 2020, Juliette Rouilloux-Sicre, souhaite aller plus loin. « Le concours nous a conforté dans l’idée que, non seulement, nous devions moderniser le centre-ville, mais aussi que c’était le bon moment pour le faire », explique-t-elle. Les résultats du concours ne resteront donc pas au stade de plans d’architectes mais serviront à une modernisation concrète du cœur de ville.
« Je savais que l’équipe municipale avait été sensible au projet que nous avions présenté en 2015 », confie Maya Nemeta, l’architecte urbaniste associée de l’agence TXKL lauréate de la compétition. « Europan est d’abord un concours d’idées qui permet de se faire connaitre », explique-t-elle, « ainsi, j’ai été aussi surprise qu’honorée lorsque la ville m’a annoncé que nous allions poursuivre notre collaboration et concrétiser le projet ». Sa méthode de travail : une bonne connaissance de la ville, de ses habitants et de son tissu économique. « Nous avons proposé un projet à deux variantes avec, pour schématiser, un socle commun d’“incontournables“ et deux “options“ de réalisation », conclue Maya Nemeta.

3 propositions et 4 incontournables

Au rang des incontournables : l’attractivité, la mobilité, l’environnement et des nouvelles technologies incorporées dans l’espace public. Des impératifs qui, traduits en termes d’aménagements, incitent à la création de places invitant au repos et au dialogue, plantées de végétation ou proposant des espaces de jeux pour enfants. Mais aussi des rues permettant à chaque usager, piéton, cycliste, ou automobiliste, de les emprunter en toute sécurité, un éclairage intelligent et économe ou encore des prises USB en libre-accès.

A partir de cela à la demande des élus, Maya Nemeta a donc élaboré deux options pour son projet. Dans le premier cas, la plantation d’arbres le long d’un axe allant de la gare à la Seine en passant par le cœur de ville. Deuxième version : l’ajout tout au long de cette trame de mini-parcs très végétalisés, agrémentés de bancs connectés et d’espaces de tri des déchets, pour avoir, finalement, une végétation agréable et des espaces se conformant aux nouveaux usages des habitants. Cette dernière fera une plus grande place aux mobilités douces en incluant des pistes cyclables dans tout le centre-ville et en offrant plus de places aux piétons.

infog calendrier OK

Un vote citoyen pour les départager

Vers quelle version se portera le choix des Vernonnais ? C’est tout l’enjeu de la consultation qui débute cette semaine. D’ailleurs, ce ne sont pas 2 mais 3 propositions qui seront soumises à leur vote ! En effet, il existe une troisième possibilité : garder le centre-ville tel qu’il est, tout en poursuivant bien-sûr les différentes actions du programme Cœur de ville 2020.
Au cours des prochaines semaines, les habitants vont pouvoir débattre sur ce projet de centre-ville grâce à une consultation moderne et dynamique. Les élus rencontreront les riverains, les commerçants, les conseils et associations de quartier, puis l’ensemble des Vernonnais au cours d’une réunion publique qui aura lieu le 14 décembre.

28 janvier : la semaine du choix

Le 28 janvier prochain marquera la fin de la campagne d’information et l’ouverture d’une semaine de vote. Une période suffisamment longue pour permettre à chacun de prendre part à cette décision cruciale. Lors de cette procédure inédite il sera possible d’exprimer son choix par internet mais aussi par bulletin dans une urne.

« Proposer une consultation en ligne à ses habitants pour choisir leur futur centre-ville, c’est une première en France ! », s’enthousiasme Christian Virain de l’entreprise Gedicom, chargée de garantir la sécurité et la transparence du vote. « Mais, de notre côté, nous avons une vingtaine d’années d’expérience à notre actif » poursuit-il, « les personnes inscrites sur les listes électorales recevront leurs codes d’accès personnalisés et pourront voter via une plateforme sécurisée ». Une procédure qui respecte la vie privée des citoyens et les normes juridiques imposées par la CNIL et le RGPD. « Nous tenons vraiment à ce que le maximum de Vernonnais s’exprime », assure Juliette Rouilloux-Sicre, « il est donc logique de leur donner tous les moyens pour le faire ».

Alors, quel visage aura le futur centre-ville de Vernon ? Rendez-vous en février prochain pour le savoir !


IMG_3797-2Jean Pierre Bouquet Vernonnais

Pour moi qui suis Vernonnais depuis toujours, il est vrai que l’aménagement du centre-ville n’a pas beaucoup changé. Il faut savoir si c’est une bonne ou une mauvaise chose et permettre au gens de se prononcer. Aujourd’hui, quand je prends un café en terrasse, avoir la vue sur des voitures, ce n’est pas ce qui me plait le plus. Selon moi si on pouvait remettre de la verdure en centre-ville, ça serait un bon début.

 

IMG_5823-2

Pascaline Gardella Commerçante

Consulter l’ensemble des Vernonnais pour qu’ils donnent leur avis sur le centre-ville est une bonne chose. Tout ce qui peut améliorer son attractivité est à prendre en compte.

 

 

IMG_3792-2

Dominique Jouxtel, Vernonnaise

Ce qui me plaît le plus dans cet exercice de la mairie, c’est de pouvoir donner mon avis. Je suis déjà enthousiasmée par ce qui a été fait pour le centre-ville, mais je suis curieuse de savoir ce que les architectes vont nous proposer notamment sur les animations, les bancs, les poubelles, la mise en valeur des arbres.

 

 


3 questions à…

François OUZILLEAU, Maire de vernon et Conseiller régional de normandie

François Ouzilleau

Pourquoi avoir choisi … de laisser les Vernonnais choisir ?

C’est une évidence : c’est leur centre-ville, leur cadre de vie ! Nous avions promis dans Vernon mérite mieux ! (proposition 10) que les Vernonnais seraient consultés si les circonstances ou l’importance d’un projet l’exigent. Ici c’est le cas : la réponse doit être collective.

La Ville peut-elle assumer des travaux de cette ampleur ?

Effectivement, c’est le plus grand chantier de requalification du cœur de ville depuis l’après-guerre. Vernon mérite un véritable centre-ville du XXIe siècle. Les réflexions que nous avons lancées depuis plusieurs années vont enfin entrer dans une phase concrète. Bien évidemment cela se fera sans hausse des impôts, c’est notre engagement depuis 2014. Cela ne nous empêchera pas de continuer les travaux d’entretien sur le reste de la ville et nos grands projets urbains. Ce n’est pas parce que Vernon est une ville de moins de 30 000 habitants qu’il ne faut pas avoir d’ambition, notamment sur le sujet des mobilités douces.

Comment voyez-vous la réalisation des travaux ?

Je veux rassurer les commerçants et les habitants du centre-ville que je rencontrerai dans les prochains jours : le projet prévoit un phasage intelligent de sorte que le centre ne sera jamais bloqué par les travaux. Nous continuons à le soutenir par tous les dispositifs déjà existants : Fisac, manager du centre-ville, taxe sur les friches commerciales, remboursement de la taxe foncière. Ces projets engendreront une augmentation de l’attractivité commerciale du centre-ville.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire