Jean-jacques fouble – Chef de projets chez Ruggieri

Publié le10 juillet 2018 » 255 Views»
Ruggieri, ce sont 70 collaborateurs dans le monde entier et 6 000 feux tirés par an !

Ruggieri, ce sont 70 collaborateurs dans le monde entier et 6 000 feux tirés par an !

Connaissez-vous la maison Ruggieri, leader français de la pyrotechnie ?
C’est elle qui, le 14 juillet 2017, a orchestré le prestigieux feu d’artifice de la Tour Eiffel. Et c’est elle qui mettra le feu, ce 13 juillet dès 23 heures, à Vernon ! Précisions et indiscrétions avec Jean-Jacques Fouble, son chef de projet grands événements…

Quelle est la valeur ajoutée de Ruggieri dans le paysage pyrotechnique français ?

C’est la plus ancienne maison de pyrotechnie au monde, avec près de trois siècles d’histoire ! Si, aujourd’hui, il n’y a plus de descendants Ruggieri, le nom véhicule une puissante aura. L’expression « C’est ruggieriesque » pourrait figurer au dictionnaire ! Nos références ? Le feu d’artifice, le 14 juillet dernier, de la Tour Eiffel. Toujours en 2017, Ruggieri a signé les feux d’ouverture et de clôture de l’Exposition universelle d’Astana, au Kazakhstan. En France, nous avons collaboré avec Bordeaux, Biarritz, Montpellier, Tours, Lyon…

Vous travailliez chez Canon, puis à la BNP avant d’être recruté, en septembre 2016, par Ruggieri. S’agit-il donc d’une reconversion ?

Pas vraiment car, durant mon temps libre, j’ai toujours travaillé pour des sociétés de pyrotechnie ! Ce secteur m’attire depuis l’adolescence !

Comment est née la collaboration entre la ville de Vernon et Ruggieri ?

En temps que chef de projet, mon rôle est de détecter les différentes possibilités de marchés. Je n’ai donc pas laissé passer l’appel d’offres de votre ville ! Le thème imposé, l’espace, était très inspirant car la culture et l’histoire de Vernon y sont intimement liées…

Que réservez-vous, le 13 juillet, aux Vernonnais ?

Nous les convions à un voyage à travers le système solaire, à la découverte des planètes ! Les notes pyrotechniques s’appuyeront sur une bande son qui fera office de colonne vertébrale. Avec tous ces ingrédients, nous allons vous écrire une histoire ! Sept artificiers et cinq personnes pour le son et la lumière feront le déplacement. Ils seront placés à proximité du terrain de sport, tandis que le public sera installé sur la rive opposée. Le pont sera mis en valeur, tout comme la Seine qui reflétera nos différents effets…

Une dernière petite indiscrétion ?

Le Tour de France passera par Vernon le 14 juillet. Comptez donc sur un petit clin d’œil pyrotechnique !

Partager cet article

Laisser un commentaire