Jeunesse : La ville s’engage

Publié le21 juin 2019 » 746 Views»

Education, loisirs, culture, sport et sécurité : à Vernon, être jeune a du bon. Une politique que la mairie ne cesse de développer.

Des événements festifs et gratuits

Développer de grands rendez-vous festifs était un objectif de la municipalité (engagement n°45 de Vernon mérite mieux). Ces évènements organisés par la ville permettent de passer de bons moments et de se retrouver entre ados.

Développer de grands rendez-vous festifs était un objectif de la municipalité (engagement n°45 de Vernon mérite mieux). Ces évènements organisés par la ville permettent de passer de bons moments et de se retrouver entre ados.

➧ La Foire de Vernon réunit chaque année plusieurs dizaines de milliers de personnes au début du mois de juin pour des concerts, des animations et un marché. Cette année, un Espace Kids proposait des attractions comme une cage à grimper et un parcours d’accrobranches. Un mini-accrobranche accueillait également les tout-petits.
➧ La Fête de la Musique encourage, chaque 21 juin, les jeunes talents à s’exprimer en leur permettant de se produire sur scène. comme les jeunes du studio SoDance et de l’Espace Laïque Vernonnais.
➧ Vernon Scintille se déroule pendant tout le mois de décembre. Les enfants y sont à l’honneur avec de nombreuses activités gratuites : patinoire de 160 m², déambulations déguisées dans les rues, ateliers créatifs place Barette, visite guidée du Musée…

Le sport pour tous

Avec ces nombreux clubs, dont certains de haut niveau, Vernon est une terre de sport. La ville s’engage pour développer la pratique d’une activité sportive chez les plus jeunes (engagement n°100 de Vernon mérite mieux) :

Avec ces nombreux clubs, dont certains de haut niveau, Vernon est une terre de sport. La ville s’engage pour développer la pratique d’une activité sportive chez les plus jeunes (engagement n°100 de Vernon mérite mieux) :

➧ A travers la montée en puissance d’évènements grand-public ouverts à tous comme Vernon Roller, Vernon tout court ou La Danse dans tous ses états.
➧ Avec l’implantation en ville d’infrastructures accessibles à tous gratuitement comme le skatepark, les city-stades ou les aires de crossfit, l’aménagement des berges de Seine et de la Seine à Vélo.
➧ La création de l’Ecole Municipale des Sports et de la Culture (EMSC) qui permet à tous les élèves de 11 à 17 ans de pratiquer une activité, en dehors des heures de cours, encadrée par des enseignants et éducateurs diplômés d’État.

Des aides concrètes

Susciter l’engagement civique des jeunes via un partenariat donnant-donnant avec la ville.

➧ Susciter l’engagement civique des jeunes via un partenariat donnant-donnant avec la ville. Voilà le principe des chantiers jeunes, lancés en 2018. Organisés par les centres sociaux, ils ont lieu pendant les vacances scolaires. Pendant 4 ou 5 jours, les ados volontaires réalisent des travaux d’intérêt général comme repeindre des bancs publics. En échange, la ville leur offre un voyage, au Parc Astérix par exemple, ou finance un projet personnel comme des leçons de conduite. En 2019, 16 chantiers jeunes sont organisés. L’an dernier, ils ont bénéficié à 28 adolescents.
➧ Le Département de l’Eure encourage l’apprentissage de la conduite. Le dispositif « Apprendre pour mieux conduire » permet aux 14-25 ans de bénéficier d’une aide financière en fonction de leurs ressources.
➧ Permettre l’achat d’un premier véhicule, tel est le but du Plan Mobilité lancé par le Département de l’Eure. Il s’adresse à tous les Eurois âgés de 18 à 25 ans, détenteurs du permis depuis plus de 6 mois, en leur proposant un prêt à taux zéro de 3000 € maximum.
➧ Avec la garantie jeune, la Mission locale accompagne les 16-25 ans en situation précaire, vers l’emploi ou la formation.

Avoir la tête dans les étoiles

communauté des villes ariane vernonAfin de susciter des vocations, la ville valorise son histoire spatiale :

➧ Depuis le retour de Vernon dans la Communauté des Villes Ariane en début de mandat, des jeunes effectuent des échanges avec les partenaires. Ainsi, 2 étudiants de l’ITII (Institut des techniques d’ingénieur de l’industrie) participeront à l’université d’été de la CVA à Rome et 2 élèves de Dumézil, à des vacances scientifiques à Bordeaux.
➧ La ville mène un projet en partenariat avec l’Education nationale, l’ITII et Ariane Group afin que des étudiants et lycéens réalisent une maquette de fusée qui trônera à Vernonnet.

Rendre la musique accessible

Encourager la pratique d’un instrument, c’est également un des objectifs de la ville grâce au :

➧ Conservatoire à Rayonnement intercommunal. Il accueille les enfants à partir de 8 ans. Les jeunes peuvent apprendre à jouer d’un instrument, mais aussi le théâtre ou la danse. Ouvert à tous, il propose un parcours diplômant et un autre sans examen pour se faire plaisir.
➧ Le Studio. Cet équipement permet à tous les musiciens en herbe de se lancer en tant que groupe. Il permet de répéter à partir de 6€ de l’heure. Incubateur de talents locaux, il organise chaque année son concours Impulsion pour dénicher les stars de demain.

Encourager la pratique d’un instrument, c’est également un des objectifs de la ville

Faire éclore l’éco-citoyenneté

es générations futures sont les plus concernées  par les problématiques d’environnement. A Vernon, elles sont sensibilisées dès l’école primaire aux gestes éco-responsables.

Les générations futures sont les plus concernées par les problématiques d’environnement. A Vernon, elles sont sensibilisées dès l’école primaire aux gestes éco-responsables.

➧ Cette année, le dispositif « Mon école durable » a été lancé dans 3 écoles primaires. Les élèves participent à des actions de sensibilisation et à des ateliers organisés par les professeurs.
➧ A travers les « Midis sans gâchis » organisés dans les écoles par Seine Normandie Agglomération, les élèves sont sensibilisés au gaspillage.
➧ Les jeunes peuvent également participer aux 13 opérations coup de propre organisées en 2019 afin de participer à la lutte contre la pollution.

Etudier, s’amuser en toute sécurité

Enfance, adolescence, des mots qui devraient toujours rimer avec insouciance. C’est pourquoi la municipalité fait tout pour garantir la sécurité des jeunes.

➧ La vidéo-protection a été installée aux abords des établissements scolaires : aux collèges Ariane et César Lemaître (par le Département de l’Eure) comme au lycée Georges Dumézil où 5 caméras ont été remplacées et une badgeuse installée à l’entrée (engagement n°112 de Vernon mérite mieux).
➧ Dans ce même lycée, des travaux sont entrepris par la Région, sous l’impulsion de François Ouzilleau, maire et conseiller régional, pour sécuriser le parvis, le dépose-minute et la gare des cars scolaires.

Des équipements au top

Depuis 2014, la ville investit dans de nouveaux équipements dédiés au divertissement et rénove les anciens :

➧ La Plaine des Sports de Vernonnet c’est, aujourd’hui, 5 terrains de foot (dont un synthétique), 1 terrain de rugby, 1 terrain de basketball, 1 piste d’athlétisme, 8 terrains de tennis (4 en terre battue dont 2 en salle), et, courant juillet, 2 nouveaux terrains de padel !
➧ La base des nautique des Tourelles où l’on peut pratiquer la plaisance à Vernon ! Voile, canoë-kayak ou aviron, des sports rendus accessibles. La Seine à Vélo passe également par les Tourelles dont le château abritera bientôt une maison du vélo.
➧ Le skate-park : récemment rénové sur proposition des jeunes eux-mêmes, il permet de s’entraîner aux flips à Fieschi.
➧ Sur le Campus de l’Espace, les équipements sportfis ont entièrement été réhabilités cette année (1 terrain de footbal, 1 de basketball, 1 salle de musculation, 1 dojo, 1 salle de danse et 10 terrains de pétanque.

Des projets pour l’avenir

➧ En 2021, un cinéma multiplexe ouvrira ses portes à proximité du futur parc de la Fonderie.
➧ L’ancien cinéma, place de Paris, abritera un nouveau lieu dédié à la vie culturelle vernonnaise.
➧ Un nouveau skate-park sera installé à Vernonnet : plus grand, plus fonctionnel et permettant de pratiquer plusieurs disciplines (skate, BMX, rollers…)
➧ Après l’ouverture du Chantier en 2018, des bars continuent de s’implanter à Vernon, comme L’Instant ou Le XIV dont l’ouverture est imminente.
➧ L’inauguration du Village des marques McArthur Glenn en 2021 permettra de créer 600 emplois, notamment à destination des jeunes.


 

Gautier Corsond 23 ans étudiantGautier Corsond
23 ans, étudiant

Depuis 2 ans, on sent quand même qu’il se passe quelque chose ici. Il y a beaucoup d’évènements qui se finissent plus tard, avec plus de moyens. Je pense à la Fête de la Musique, avec ses 3 scènes, ça n’existait pas avant, ou à la Foire où je suis allé avec mes amis il y a 3 semaines. Globalement on ne s’ennuie plus, même si il reste beaucoup de choses à faire !

 

Fanny Lonfier 21 ans étudianteFanny Lonfier
21 ans, étudiante

Je vois de plus en plus de jeunes sortir le soir à Vernon. C’est devenu très sympa, notamment pour les lycéens, qui prennent du plaisir à se retrouver sur les berges de Seine, par exemple. Avant, les jeunes se retrouvaient « pour traîner », sans vraiment de but, maintenant c’est vraiment pour se promener et profiter. La ville est également plus agréable au niveau sécurité, même pour une fille le soir.

 

Khadija Ahabad 21 ans en formation pour devenir animatriceKhadija Ahabad
21 ans, en formation pour devenir animatrice

J’ai fréquenté les centres sociaux quand j’étais petite puis j’y suis retournée récemment comme stagiaire. Ça a bien changé, aujourd’hui il y a plus d’activités différentes, sportives et culturelles, et plus de mixité garçons-filles. Les chantiers jeunes fonctionnent vraiment bien, car les ados sont contents de travailler pour quelque chose. Et ça aide vraiment certaines familles. Les choses ont énormément évolué dans les quartiers, ils sont plus animés, plus entretenus, il y a aussi plus de cohésion.


3 questions à …

Jérôme Grenier  Maire-Adjoint en charge des sports et de la jeunesse VernonJérôme Grenier

Maire-Adjoint en charge des sports et de la jeunesse

Quels sont les fondements de l’action municipale en faveur de la jeunesse ?

En 2014, la ville était une « belle endormie » dans laquelle les jeunes s’ennuyaient. Cette ère est désormais révolue même s’il y a encore du chemin à faire. Vernon est une ville jeune avec près de 2500 élèves scolarisés dans les écoles élémentaires publiques, 5 collèges et 2 lycées, dont l’un, Dumézil, compte plus de 2000 élèves. La société évolue et les jeunes ont tendance à s’isoler devant les écrans. Nous cherchons à recréer du lien social en valorisant la pratique d’une activité. Pour cela, nous pouvons compter sur notre riche tissu associatif. Désormais, 80% des jeunes ont une activité sportive ou culturelle. Depuis cette année, l’Ecole Municipale du Sport et de la Culture permet à tous les élèves, de 11 à 17 ans, de bénéficier de ce type d’activités pour une somme très modique.

Quelles actions pour les quartiers prioritaires ?

Avec mes collègues Léocadie Zinsou, Maire-adjointe en charge des quartiers et Catherine Gibert, Maire-adjointe en charge des affaires sociales, nous avons souhaité mettre en place les chantiers jeunes. Cela permet de susciter l’engagement civique en rétribuant les jeunes, via un voyage ou le financement d’un projet personnel, en échange de travaux qui bénéficient à la collectivité. Ce dispositif fonctionne très bien, les 16 chantiers de 2019 sont déjà complets ! Nous avons également développé les infrastructures sportives aux Valmeux-Boutardes en installant, entre autres, des aires de cross-fit.

Comment donner aux jeunes l’envie de rester à Vernon ?

Nous faisons tout pour rendre la ville attractive. Et ça marche comme en témoignent l’installation de l’ITII sur le Campus de l’Espace et, bientôt, l’école de commerce de la CCI. L’ouverture du bar Le Chantier, Vernon Roller, la Foire, la création de 600 emplois dans le futur village des marques sont autant d’éléments qui combinés à l’emplacement stratégique de Vernon renforcent son attractivité. C’est un combat de longue haleine.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire