Joao Mota| Guitariste

Publié le14 janvier 2020 » 774 Views»

Ce qui m’intéresse, c’est le dialogue des musiques et des cultures

Vernonnais depuis près de 30 ans, Joao Mota se fait discret. Pourtant, ce guitariste a tourné avec les plus grandes stars de la musique africaine. Il sera présent sur la scène de l’Espace Philippe-Auguste le samedi 18 janvier à 18h à l’occasion de la Folk Journée.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Je viens d’un pays d’Afrique de l’Ouest où l’on parle portugais, la Guinée-Bissau. J’y ai appris à jouer de la guitare avant de m’installer, en 1984, au Portugal. A Lisbonne je jouais dans un club appartenant à Bana, célèbre musicien de morna, la musique traditionnelle du Cap-Vert. Ensuite je suis parti pour Paris où j’ai joué avec le Cabo Verde Show, un groupe connu dans les Caraïbes et les pays lusophones. En 1993, j’ai fait la rencontre d’Angélique Kidjo, célèbre chanteuse béninoise ayant remporté plusieurs Grammy. Avec elle je suis parti en tournée dans le monde entier, ça a lancé ma carrière. Ainsi, j’ai fait la connaissance de Cesaria Evora, la grande chanteuse de morna, qui commençait alors à être vraiment connue. J’ai joué avec elle pendant 3 ans. C’était vraiment quelqu’un de très drôle avec un grand cœur. Aujourd’hui j’ai un trio et j’ai sorti un album solo.

Comment définiriez-vous votre style de jeu ?

Je ne me cantonne pas à un unique style, ce qui me permet de voyager dans plein d’univers différents. J’adore la bossa nova et la musique africaine. Je préfère les guitares claires aux saturées, ainsi j’aime beaucoup Mike Knopfler de Dire Straits ou Stevie Ray Vaughan. Ce qui m’intéresse, c’est le dialogue des musiques et des cultures. Notamment entre les pays lusophones : Portugal, Brésil, Guinée-Bissau, Cap-Vert, Angola… Le fait de parler la même langue nous fait partager une âme commune au-delà des frontières.

Quelle est votre relation avec Vernon ?

Je suis arrivé à Vernon en 1992 un peu par hasard et je me suis dit que c’était une ville bien pour mes enfants. Je n’y ai pas énormément joué mais je ne demande qu’à rencontrer des musiciens ! A l’occasion de la Folk Journée, je suis invité à me produire avec les enfants de la chorale, les professeurs du Conservatoire et la conteuse Muriel Bloch. Mon trio sera également là, accompagné par une danseuse brésilienne. Le spectacle dure environ 2 heures et invite les spectateurs à découvrir les musiques de langue portugaise. C’est un beau voyage !

Partager cet article

Laisser un commentaire