La chronique du passé … par l’Agence de Tourisme Temporel Vernonnaise

Publié le19 mars 2019 » 386 Views»

COMPAGNONS DE LA MARJOLAINE

par Alexandre Révérend

Durant les années folles, une péniche-guinguette, était amarrée à côté du vieux Moulin.

Durant les années folles, une péniche-guinguette, était amarrée à côté du vieux Moulin.

Jean Nouguès, propriétaire de ce dernier, avait donné pour nom au navire la Marjolaine et y avait développé une flopée d’activités : concerts, apéritifs sur le pont, restaurant, chants et danses sur les berges, parties de croquet et de tennis.
Nouguès, célèbre compositeur d’opéra et de drames lyriques, y accueillait les fêtards parisiens et normands. Il faisait régulièrement appel à son carnet d’adresses pour que des amis musiciens plus ou moins célèbres viennent se produire sur son embarcation. Tandis que les convives dînaient à bord, les couples les plus inspirés pouvaient s’isoler dans l’une des discrètes cabines spécialement aménagées. Des tarifs à la nuit, et même à l’heure, avaient été instaurés.

En février 1927, la péniche coula devant les piles du vieux pont. Accident ou malveillance ? La chose ne fut jamais établie. C’en était terminé de la Marjolaine et de ses folles soirées.
Deux mois plus tôt, Nouguès avait été la victime d’une agression à son domicile parisien. Trois malfaiteurs masqués avaient ligoté les deux domestiques, puis surpris M. Nouguès dans sa chambre. Après s’être fait remettre plusieurs milliers de francs sous la menace d’un revolver, ils avaient pu s’éloigner sans être inquiétés. L’enquête de la police judiciaire devait révéler que l’instigateur et chef de l’expédition n’était autre que l’ancien valet de chambre du compositeur. Il semble que le vol à main armée et le naufrage de la Marjolaine n’aient eu aucun lien.

Jean Nouguès mourra cinq ans plus tard. En cette veille des années trente, le roi des fêtards avait su créer à Vernon un lieu d’exception où rappliquaient chaque fin de semaine tous les noceurs de la région. Qui aura un jour l’audace de redonner vie à pareil projet ?

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur le site attv27.blogspot.fr ou sur la page facebook de l’Agence.

Partager cet article

Laisser un commentaire