La foire aux cerises nouvelle formule

Publié le15 mars 2017 » 5049 Views»

Les Vernonnais recherchent une fête plus populaire

Créée il y a maintenant 34 ans, la Foire aux Cerises fait partie du patrimoine communal. Cette manifestation est organisée par le Comité de la Foire aux Cerises, avec le concours parfois d’autres partenaires, comme le Comité de Jumelage ou bien encore Les vitrines de Vernon.

Foire aux cerises vernon

Depuis sa création, la mairie soutient la Foire aux Cerises en mettant à disposition un local gratuit, en mobilisant des agents municipaux, en prêtant du matériel, et en aidant dans la conception des supports de communication. Arrivé à maturité au début des années 2000, lorsqu’il y avait entre 50 000 et 60 000 visiteurs, cet événement populaire est malheureusement entré dans une phase de déclin depuis 2008. Les exposants de cette foire commerciale se sont faits de plus en plus rares. Ils étaient 250 en 2012, et environ 65 en 2016.

Une foire qui doit se réinventer

Médiévales de Vernon Foire aux cerises

« Les Vernonnais recherchent une fête plus populaire. Ils veulent boire un verre, et manger un peu, dans un endroit piéton. Les motoculteurs et les vérandas ne sont plus d’actualité », explique Johan Auvray, maire-adjoint en charge de la dynamisation commerciale et de l’événementiel. Les chiffres le montrent, cette foire est condamnée à changer ou à mourir. Son format n’est plus adapté à la demande des exposants, des visiteurs et des touristes, et ce malgré tous les efforts déployés par le comité d’organisation. « Pourtant, les Vernonnais y sont culturellement attachés. » De sa création dans les années 80 jusqu’à aujourd’hui, la Foire aux Cerises s’est peu à peu inscrite dans le patrimoine de la ville. Il n’est donc pas question de tirer un trait sur un événement qui participe fortement à l’identité et à la notoriété de Vernon, mais bien d’accompagner un changement plus que nécessaire.

 Donner un nouveau souffle à cette fête vernonnaise

« Nous voulons absolument faire perdurer cette foire », déclare le maire-adjoint, afin qu’elle redevienne un élément d’attractivité et d’animation de Vernon. Depuis 2014, les échanges sont constants entre la Ville et le comité d’organisation, afin d’apporter les améliorations nécessaires à son bon déroulement. Pour autant, les résultats ne sont pas à la hauteur des ambitions affichées en début de mandat. En effet, comme le prévoit la proposition 45 de « Vernon mérite mieux », la ville doit s’engager dans une politique événementielle de qualité, afin de renouer avec les grands événements qui ont participé à la réputation de Vernon.

Après avoir porté une réflexion globale sur les événements existants, il a été convenu avec tous les partenaires, que la manifestation devait redevenir un véritable point de repère pour l’extérieur. « C’est pourquoi la ville reprend l’organisation en main. Nous souhaitons que les retombées soient directes pour les commerçants de l’hyper-centre. »

Il est bien évident que, malgré toute sa bonne volonté, son savoir-faire et ses réseaux, le comité d’organisation ne pourra pas, seul, y parvenir. Pour l’aider à redonner un nouveau souffle à la Foire aux Cerises, la ville a décidé d’adjoindre au comité d’organisation un prestataire qui soit un professionnel de l’animation.

Une équipe organisatrice sans qui la foire n’existerait pas

« L’équipe qui l’organisait les années précédentes nous accompagne, et nous donne son avis. Ils ont la sagesse, et l’expertise en ce qui concerne cette manifestation. La Foire existe grâce à toutes ces personnes qui se sont mobilisées, et qui ont fait connaître Vernon au delà de la ville. Mais c’est aussi normal de passer le bébé, cet événement a besoin d’un peu de nouveauté. L’équipe municipale est prête à agir. En tout cas, nous voudrions dire merci au Comité de la Foire aux Cerises pour le travail effectué », ajoute Johan Auvray.

Pour que tout le monde soit de nouveau fier de cette manifestation annuelle, il faut profondément la repenser, et la moderniser. Elle doit ainsi se recentrer sur le pilier fondateur de l’événement : les exposants.

Cette année, elle aura lieu les 2, 3, et 4 juin. Pour l’occasion, la fête sera recentrée autours des animations. L’orienter vers la gastronomie, le local, l’artisanat, et l’agriculture, en lien direct avec les commerçants du Cœur de ville, est une piste de travail à privilégier.

« Nous allons ramener des animaux dans le centre-ville, et il y aura des activités pour les enfants, les ados, mais également des nocturnes », indique Johan Auvray.

repère foire aux cerises vernon

C’est vous qui le dites !

MARIE LLORENTEMARIE, 31 ans
Assistante juridique

La Foire aux Cerises est une fête annuelle, un lieu de rencontre et des stands qui nous présentent des choses qui se mangent. Le côté purement commercial avec tondeuse et alarme est bien moins intéressant. Il faut être propriétaire pour être intéressé. Pour tous ce qui se mange, il faudrait plus de stands, car les gens reviennent vers la qualité. Un bémol toutefois, pour tout ce qui est des manèges, j’ai un enfant de deux ans et demi, et l’an dernier je n’ai pas trouvé de manège pour les tout-petits, c’est dommage ! Ce que je trouve curieux, c’est qu’il n’y ait qu’un seul stand de cerises !

 

MATTHIEU MONGINMATTHIEU, 37 ans
Artisan tapissier

La Foire aux Cerises apporte une animation et comme beaucoup de gens disent qu’il n’y a rien c’est bien. C’est un week-end festif où les Vernonnais se retrouvent. C’est bien de faire vivre une telle manifestation. Cela amène de la clientèle dans le centre de Vernon. Des gens qui ne viendraient pas sinon. Ce qui fait l’unanimité, c’est le stand allemand. Cette foire amène aussi une animation le soir. Ce qui manque c’est un fil conducteur. On a l’impression que les stands sont posés un peu n’importe où, sans logique. Pourquoi ne pas décliner des produits à base de cerise, c’est une idée comme une autre.

 

AUDREY, 35 ans
Serveuse

La Foire aux Cerises manque de dynamisme depuis quelques années. Elle n’a pas évolué. Elle ressemble trop à une porte ouverte d’un salon de l’habitat. C’est dommage, mais une cheminée ou des fenêtres, on ne les achète pas tous les ans. Pour moi, il faudrait plus d’artisanat avec des artisans qui travaillent devant les visiteurs, de préférence des artisans locaux qui vendent aussi leur production. Par contre, ce qu’il ne faut pas toucher, c’est le stand allemand qui est un véritable lieu de rencontre où tous les Vernonnais viennent à un moment du week-end.

Partager cet article

Laisser un commentaire