LE SQUELETTE FARCEUR

Publié le12 février 2019 » 1272 Views»

En plein cœur de la forêt de Bizy se trouve le tombeau de St Mauxe.

LE SQUELETTE FARCEUR

Quel ramasseur de champignons ou porteur de jogging n’a jamais croisé cet autel à dire la messe en plein air, ce socle pour fausses statues improvisées ?

La légende entourant le monument est étonnante : au contact des ossements de St Maxime (ou Maxe), un évêque en odeur de sainteté au 5e siècle, des malades et infirmes bénéficiaient de tant de miracles que les reliques furent serties d’argent. Des voleurs ne tardèrent pas à s’emparer d’un des bras sanctifiés et s’enfuirent jusqu’en forêt pour tenter de dégager au couteau le métal précieux de l’ossement. Ce dernier aurait alors bondi dans un chêne pour y disparaître, provoquant la fuite des brigands, terrorisés jusqu’à la moelle.

Quelques siècles plus tard, un bûcheron venu ramasser du bois va le repérer sur un tronc. L’os fugueur se dérobe de nouveau et prend la fuite de branche en branche à mesure que l’homme grimpe à l’arbre pour s’en emparer. Peine perdue, la relique disparaît de nouveau.
Un cénotaphe, autel commémoratif en forme de tombeau ne renfermant aucun corps ou relique, sera alors édifié à cet emplacement par la fille du Duc de Penthièvre en 1816 dans l’espoir de capter quelques effets miraculeux.

En pénétrant de nos jours dans cette clairière, il est conseillé de bien regarder en l’air : l’os rebelle, déjà aperçu à deux reprises, ne manquera pas de revenir un jour pointer le bout de son radius, bondissant sur les branches, à la manière de l’écureuil. Après les brigands et le bûcheron, serez-vous le prochain témoin de ses étranges et rares apparitions ?

par Alexandre Révérend

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur le site attv27.blogspot.fr ou sur la page facebook de l’Agence.

Partager cet article

Laisser un commentaire