L’étrange disparition de Claude Marsan

Publié le18 septembre 2018 » 1508 Views»

La chronique du passé par l’Agence de Tourisme Temporel Vernonnaise

L’étrange disparition de claude marsan

Au début des années 70, un extravagant personnage sillonne les rues de Vernon.

Larges lunettes d’aviateur sur le front, chaussettes de haute montagne relevées jusqu’aux genoux, cet homme excentrique, circulant au volant d’une voiture amphibie dérobée à l’armée allemande, semble venir tout droit du futur, d’un lointain passé, voire d’un monde parallèle. Claude Marsan n’appartient clairement pas à son époque. C’est un inventeur façon Professeur Tournesol. Il a notamment conçu un clavier concurrent de l’Azerty, jugé plus ergonomique mais dont la popularité peine à décoller. Auteur d’une méthode d’anglais prétendument révolutionnaire, Marsan donne des cours de séduction en qualité de « Professeur d’amour ». Il dirige avec autant de malice un cours de dessin au chalet de Bizy, sa superbe et immense maison où il vit seul avec sa vieille mère, veuve de Nathan Meyer, créateur de la cité éponyme.

Novembre 1975, c’est le coup de théâtre : Marsan disparaît du jour au lendemain, laissant sa demeure aux rongeurs, squatters, brocanteurs-cambrioleurs, et à toute une jeunesse vernonnaise qui s’y rend nuitamment pour se faire des frayeurs.

À part la fuite à l’étranger pour dettes, l’hypothèse la plus probable demeure celle d’une évasion temporelle. À la manière de Léonard de Vinci, longtemps soupçonné d’avoir copié ses inventions au cours de voyages dans l’avenir, Marsan aurait sillonné le futur pour y siphonner des idées, sans pour autant parvenir à les convertir dans le présent. Sa brusque disparition laisse imaginer un départ définitif vers des siècles à venir. L’occasion de rappeler à notre aimable clientèle que l’Agence de Tourisme Temporel conseille aux voyageurs tentés de fausser compagnie au groupe lors de la visite d’une époque révolue de ne surtout pas mettre leur projet à exécution. Des conséquences fatales pourraient les frapper (virus disparus, délinquance locale, mal du présent, descendance perturbée).

Partager cet article

Laisser un commentaire