Marie-Mad’ |Dessinatrice de bandes-dessinées

Publié le13 décembre 2022 » 217 Views»

 

20221208_103933

Créatrice de Titounet & Titounette, la Vernonnaise Marie-Madeleine Bourdin a fêté ses 100 ans. Toujours en forme, « Marie Mad’ » continue de correspondre avec ses lecteurs.

Devenir centenaire, qu’est-ce que ça vous procure ?

Je suis contente d’être arrivée jusque-là, je crois que j’ai un bon ange gardien ! Et puis j’ai eu beaucoup de visites et de lettres. J’ai beau être célibataire, grâce à mes bandes-dessinées, j’ai des milliers de petits-enfants ! J’ai créé Titounet & Titounette en 1955 pour les revues Cœurs Vaillants puis Perlin et Pinpin. De nombreuses personnes ont connu mes dessins dans les années 60 et 70 et, maintenant âgées, elles m’écrivent. En 1982, j’ai pris ma retraite. Aujourd’hui, je ne peux plus dessiner et cela me manque énormément…

A presque 70 ans, comment se porte votre héros, Titounet ?

Il est toujours vivant et le restera même quand je serai au paradis ! Les albums continuent d’être réédités par les Editions du Triomphe, un 28e vient de sortir. Il y a une vraie transmission entre les générations de lecteurs. Les enfants ont besoin de merveilleux et de belles histoires, il y a assez de choses vilaines dans le monde. Récemment, une famille du Gers m’a contactée par téléphone. Les petits m’ont demandé si Poilroux, l’écureuil de mes albums, existait vraiment. Ils lui ont construit une cabane dans leur région, je leur ai dit que j’en informerai Poilroux !

Vous avez dû voir Vernon beaucoup évoluer…

Oui, j’ai grandi ici avant de partir puis de revenir. C’est là que j’ai appris à dessiner en autodidacte. Je me souviens de la ville d’avant-guerre. Quand nous sommes revenus après l’exode, il n’y avait plus de rues Saint-Jacques, de rue aux Huiliers… J’ai perdu un copain d’enfance dans le bombardement. Plus tard, en 1973, j’ai pu faire construire ma maison à Vernon… et j’y suis toujours !

Partager cet article

Laisser un commentaire