Michel Chevalet, Journaliste scientifique

Publié le6 novembre 2018 » 185 Views»
Dans le domaine de l’espace, Vernon a un passé, Vernon a un avenir

Dans le domaine de l’espace, Vernon a un passé, Vernon a un avenir

À la fois scientifique, professeur, journaliste et vulgarisateur de talent, Michel Chevalet est l’auteur du très célèbre « Comment ça marche ? ». Il vient d’envoyer les Vernonnais dans l’Espace le temps d’un duo avec l’astronaute Michel Tognini.

Comment vous décririez-vous ?

Pour résumer, j’utilise toujours une phrase de Bertrand Picard : « Pour changer la société, il faut changer les hommes et pour les changer il faut leur donner envie ». Dans mon activité professionnelle, je donne envie aux gens. Je les sensibilise, je leur montre qu’on vit dans un monde technologique et fascinant. Pas besoin d’inventer du « merveilleux bidon », mais juste de regarder ce qu’il y a autour de nous ! Je m’appuie sur ma formation technique et scientifique, qui permet de mieux comprendre le monde dans lequel on est, en lien avec les scientifiques, les ingénieurs et les techniciens.

Vous êtes aujourd’hui le journaliste scientifique le plus connu…

Je suis arrivé au bon moment à l’époque des Trente glorieuses. Comme disait Zitrone : « il faut parler à Madame Michu ». J’ai commencé à écrire dans Sciences et Avenir dans les années 60, puis apparaître à la télévision en 68. Le développement de l’atome était mystérieux, c’était les débuts de l’électronique, le premier processeur informatique en 71. L’Espace fascinait avec le satellite Spoutnik (1957) ou Gagarine, premier homme dans l’Espace (1961). Les médias étaient friands d’explications et nous étions que très peu de journalistes spécialisés capables de vulgariser. J’ai créé des maquettes pour expliquer les rendez-vous de l’homme avec l’espace. Sans 3D, sans informatique. C’est ce qui a accroché, le côté didactique. Et l’enthousiasme, la présence sur le terrain loin du costume cravate figé.

Vernon fête les 20 ans des villes Ariane…

Dans l’espace, Vernon a un passé, Vernon a un avenir. Tout le monde ne sait pas ce qui s’est passé à l’issue de la 2e guerre mondiale où on a « fait des courses » chez les techniciens et ingénieurs allemands, très en avance sur le spatial. Cachés sur le plateau de l’Espace, c’était un secret jalousement gardé. Et Vernon a de l’avenir : c’est ici que se trouvent les bancs d’essai très performants sur lesquels ont été mis au point les moteurs d’Ariane 5 et d’Ariane 6.

Les chiffres

Conférences organisées à l’occasion des 20 ans de la CVA
120
personnes pour le 26 octobre
230
personnes pour le 27 octobre

Partager cet article

Laisser un commentaire