Rentrée des classes 2018 : Des écoles rénovées et sécurisées

Publié le4 septembre 2018 » 851 Views»
Le demi-million d’euros investi dans l’école Pierre-Bonnard a permis la rénovation complète de l’isolation du bâtiment principal.

Le demi-million d’euros investi dans l’école Pierre-Bonnard a permis la rénovation complète de l’isolation du bâtiment principal.

Les élèves des écoles municipales étudieront dans de meilleures conditions cette année grâce aux travaux effectués par la municipalité.

Malgré les vacances, les écoles étaient loin d’être silencieuses cet été. En juillet et août, les cris des enfants ont fait place au son des marteaux-piqueurs. Une période d’intenses travaux réalisés dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement pour les écoles entamé dès l’élection de l’équipe municipale en 2014. Le but : procéder à des rénovations progressives durant la période estivale pour ne pas gêner les cours. Et ainsi pallier l’absence d’action des six années précédentes, notamment concernant les mises aux normes en matière de sécurité. En 2018, les deux principaux chantiers ont concerné l’école Pierre Bonnard, à Vernonnet, et celle du Centre.

Un confort d’étude retrouvé

Dans le bâtiment moderne de l’école Pierre Bonnard, qui abrite cinq salles, d’importants problèmes d’humidité rendaient la vie difficile, et l’intervention plus qu’urgente. « La condensation faisait ruisseler de l’eau sur les vitres et les murs de la classe », explique Caroline Drouet, la directrice, « on avait l’impression d’être dans un pays humide et chaud où il y a la mousson ! ». Pour régler ce problème, il fallait d’abord installer une VMC à double flux, ce qui a été fait l’été dernier lors de la phase 1 des travaux. Afin de compléter ce dispositif, toute l’isolation du bâtiment était à refaire, et c’est ce qui a occupé les artisans cet été. « On a décidé de lancer des travaux qui apporteront un confort thermique, sonore et visuel », détaille le responsable des travaux. Pour protéger du chaud et du froid, un revêtement, rappelant la couleur de la brique d’origine, a été appliqué sur l’extérieur du bâtiment. Des faux-plafonds anti-réverbération ont été installés pour réduire le bruit. Les néons ont également été remplacés par un nouvel éclairage, proche de la lumière du jour, qui ne chauffe et n’éblouit pas. Inclus dans les travaux : la mise aux normes accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (sanitaires et signalétique) ainsi que celle concernant la sécurité incendie. « Au niveau des mises aux normes et en conformité, nous allons être au top ! », se réjouit Caroline Drouet. Le coût total des travaux s’élève à 535 908 €, avec à la clef un confort d’étude et une sérénité retrouvée.

Sécurité, accessibilité : des normes enfin respectées

Ce sont également les questions de sécurité qui ont motivé l’important chantier débuté cet été à l’école du Centre. « Les deux salles donnant sur la rue Pierre Mendès-France ne disposaient pas d’une seconde issue de secours et ne pouvaient, légalement, accueillir que 19 élèves chacune »,  précise Philippe Loxq, directeur des services techniques de la ville. Quand on sait qu’une classe de primaire comporte en moyenne une trentaine d’enfants, il est facile de comprendre le problème. Durant le mois d’août il a donc fallu percer une sortie dans la salle du rez-de-chaussée et bâtir une cage d’escalier pour accéder à celle de l’étage. En novembre, les finitions terminées, « l’école aura gagné deux salles supplémentaires », se félicite sa directrice Carine Barron. Sécurité mise à part, ces travaux ont aussi permis aux personnes à mobilité réduite d’accéder aux salles du rez-de-chaussée. Pour cela, le niveau de la cour a été rehaussé et égalisé. Un peu plus d’un demi million d’euros a été dépensé sur ce chantier, permettant à l’école du Centre une double-mise en conformité, mais aussi, petit plus non-négligeable, une nouvelle isolation thermique et un nouvel éclairage.

Un coup de peinture avant la rentrée

Au-delà de ces deux chantiers majeurs, réalisés par des prestataires, la régie bâtiment de la mairie est intervenue dans sept écoles. Au programme : peintures et rénovations en tout genre pour accueillir les élèves dans des conditions optimales. A l’école Maxime Marchand, par exemple, c’est une salle polyvalente qui a été aménagée. « Le chantier a mobilisé une dizaine de personnes en roulement pendant trois mois pour une enveloppe globale de 15 000 € », rapporte Frédéric Lécuyer, directeur de la régie. Au total ce sont donc neuf établissements qui ont bénéficié d’interventions, rejoignant ainsi un des engagements de l’équipe municipale : maintenir un niveau d’investissement important pour la rénovation de toutes les écoles.

Cette année, les élèves de primaire travailleront de nouveau quatre jours par semaine avec une offre éducative améliorée.

Cette année, les élèves de primaire travailleront de nouveau quatre jours par semaine avec une offre éducative améliorée.

L’offre éducative se réorganise

La ville de Vernon profite du retour à la semaine de quatre jours d’école, voté par les parents, pour proposer une offre scolaire et périscolaire réorganisée. Elle se décline en plusieurs dispositifs conçus pour participer à l’épanouissement et à l’ouverture d’esprit de l’élève :
✏ 9 classes à options dès le CE2 : pour approfondir un enseignement sportif ou culturel : musique, danse, théâtre, vélo, handball et plus encore.
✏ Mon école durable : sensibilisation durant les cours à la protection de l’environnement.
✏ Interventions musicales et sportives réalisées en classe par des éducateurs sportifs et une musicienne.
✏ Accompagnement à la scolarité : un soutien assuré par des enseignants ou du personnel qualifié.
✏ Ateliers du midi : des activités sportives et culturelles proposées par des associations pendant la pause déjeuner.
✏ Garderie : proposée les jours de classe
(7h30-8h30 et 16h30-18h/18h30).
✏ Conseil municipal des enfants : 11 élèves de CM1 élus représentent les écoliers vernonnais pour deux ans.
✏ Ecole municipale du sport et de la culture : des ateliers de découverte d’une pratique sportive ou artistique en-dehors des heures de cours animés par des associations ou le personnel de la ville.

+  D’INFOS : renseignements sur vernon27.fr et dépliant en mairie, dans les écoles et les centre sociaux.

Le maire a souhaité bonne chance aux écoliers qui bénéficient grâce aux travaux d’un environnement plus favorable.

Le maire a souhaité bonne chance aux écoliers qui bénéficient grâce aux travaux d’un environnement plus favorable.

Dominique Morin

Dominique morin Maire-adjoint en charge de l’éducationMaire-adjoint en charge de l’éducation

La semaine d’école de quatre jours a été réinstaurée à Vernon. Une transition menée en douceur par la mairie.

Comment le retour à la semaine de quatre jours a-t-il été décidé ?

Quand le décret permettant de revenir à la semaine de quatre jours est paru en juin 2017, nous nous sommes accordés une année de réflexion. Nous avons réuni les parents, l’éducation nationale et les différents intervenants qui nous aidaient depuis trois ans. Dès la première rencontre tout le monde était d’accord pour revenir au rythme précédent (4 jours, 8h30-11h30/13h30-16h30). Ce retour n’est donc pas imposé mais la volonté des acteurs de la vie de l’enfant.

De quelle façon la mairie s’est-elle organisée pour permettre une transition en douceur ?

Nous avons réuni les associations, les animateurs, les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, et on a demandé qui voulait continuer. Nous avons ensuite proposé des activités périscolaires car cela aurait été dommage de ne pas réutiliser ce savoir-faire. Notre but : garder les personnes qui souhaitaient continuer tout en maintenant les salaires. La transition s’est faite en douceur, d’autant plus que le Maire, François Ouzilleau, a reconduit les finances en souhaitant qu’on continue de proposer une offre de qualité aux familles vernonnaises.

Quel sera le format de ces activités à la rentrée 2018 ?

Nous avons mis en place des ateliers les midis (11h30-13h30), deux fois par semaine, pendant lesquels des associations vont intervenir dans les écoles primaires. Parallèlement, nous développons l’école municipale du sport et de la culture qui a lieu entre 17h et 18h30 et le mercredi. Notre but étant l’excellence, nous avons aussi étendu à toutes les écoles des classes à options à partir du CE2 : il y en a maintenant neuf.

Partager cet article

Laisser un commentaire