Rue Carnot Photographie : LaurenceM sublime l’humain

Publié le17 janvier 2019 » 248 Views»

En installant son studio photo au n°48 de la rue Carnot, LaurenceM Rocha a redonné vie à une magnifique boutique Art déco qui dormait derrière des stores. Une démarche typique de cette artiste qui sait révéler la beauté de chacun à travers son travail.

Pour vous faire tirer le portrait, la séance débute à 90€ avec 5 tirages papier.

Pour vous faire tirer le portrait, la séance débute à 90€ avec
5 tirages papier.

« Ici tout est en matière noble et le lustre a 100 ans ! », se réjouit Laurence, dite LaurenceM Rocha quand elle fait visiter son studio. Une fierté pour cette Vernonnaise de naissance qui loge à quelques mètres. « Au début, tout le monde me disait de ne pas louer ce local », explique-t-elle, « j’étais la seule à voir son potentiel ». Car, en bonne photographe, LaurenceM a l’œil.

Il y a 18 ans, celle-ci décide de vivre de sa passion. Retour sur les bancs de la fac à L’Ecole Nationale de Photographie puis aux Gobelins. Si cette touche-à-tout ne se définit pas de spécialité c’est qu’elle a plusieurs cordes à son arc. Elle a, entre autres, travaillé pour Vuitton, Lagerfeld et dans le cinéma. Des aventures dont elle tire un paquet d’anecdotes. Pourtant, la série dont elle est la plus fière date du soir de Noël 2016. « Il s’agit de portraits de SDF que j’ai réalisé avant de leur offrir », raconte-t-elle. Car, comme elle le dit elle-même, LaurenceM « aime l’humain ».

Un studio qui se voit comme un lieu culturel

Dans ses photos, on trouve un certain art de la mise en scène et un soupçon de glamour. Elle coiffe, apprête et fait appel à une maquilleuse. « Mais les gens viennent aussi avec leurs idées », tempère la photographe. Son but : « amener le sujet à être à l’aise avec l’objectif ». Un objectif dont elle souhaite transmettre la maîtrise grâce à des cours de photos. Soulignant la bonne ambiance qui règne rue Carnot, où elle a été « très bien accueillie », LaurenceM souhaite faire de son studio un lieu culturel. Elle envisage notamment d’y installer des expositions et, pourquoi pas, une table pour discuter avec les passants.

Partager cet article

Laisser un commentaire