Top Chef 2020 Le chef givernois David Gallienne sacré vainqueur

Publié le23 juin 2020 » 343 Views»

Top Chef 2020 Le chef givernois David Gallienne sacré vainqueur

David Gallienne a remporté la 11e édition du show culinaire de M6 mercredi 17 juin. Une consécration pour le jeune chef du Jardin des Plumes, à Giverny, dont la technique impressionne.

Giverny avait déjà son chef étoilé, le village a désormais sa star du petit écran. Et dans les deux cas, il s’agit de David Gallienne, le chef du restaurant Le Jardin des Plumes, dont il est aussi le propriétaire depuis janvier. Premier étoilé au guide Michelin à participer à Top chef, il est également le premier membre de l’équipe d’Hélène Darroze à décrocher la victoire. « J’ai réalisé un rêve de gosse rien qu’en participant à l’émission, cependant mon objectif était d’accéder à la demi-finale, le reste c’est du bonus ! », souligne-t-il.

Un menu, des voyages

La saison de l’audace, c’est ainsi que l’édition 2020 de Top Chef a souvent été qualifiée. Au sein de ce tourbillon d’inventivité, David Gallienne a su apporter une forte dose de technicité qui, lors de la finale, a fait la différence. « J’ai préparé un menu vraiment représentatif de ma cuisine, avec des saveurs que tout le monde aime ». Lors de ce dernier épisode haletant, le chef eurois était opposé à l’autre finaliste, l’inventif Adrien Cachot. Près de dix heures à cuisiner en face à face afin de nourrir une centaine de convives, bénévoles de la Croix Rouge. Ce sont eux, aux côtés des 4 jurés, qui l’ont élu vainqueur à 56,41% des voix. Avant la demi-finale, David Gallienne évoquait dans nos colonnes son amour des voyages, un thème qu’on retrouve dans son menu de finale : araignée de mer en raviolis, coquelet aux saveurs d’orient et sablé fruité parsemé de chou-fleur. « Il s’agit d’un menu carnet de voyages, les voyages constituent ma signature culinaire, que j’ai vraiment pu affiner grâce à Top Chef, tout comme le végétal, qu’on retrouve dans mon dessert », décrit le vainqueur.

Après cette retentissante victoire, David Galienne souhaite continuer à travailler d’arrache-pied et développer Le Jardin des Plumes. En ligne de mire : une seconde étoile à décrocher. Dans l’assiette, ses clients pourront retrouver, tout au long de l’année, des plats qui sont passés à la télévision, tel le raïta de concombres, retravaillé avec du homard.

Partager cet article

Laisser un commentaire