Une enquête d’opinion pour faire le point

Publié le19 avril 2017 » 957 Views»

Cela fait maintenant trois ans que l’équipe de Générations Vernon est à la tête de la ville.
Le mi-mandat est l’occasion de réaliser, comme de nombreuses autres communes, un point d’étape pour recueillir l’avis des Vernonnais.

Après trois années de mandat, l’équipe municipale a décidé de réaliser une enquête d’opinion, qui permet d’avoir une meilleure connaissance de ce que pensent les Vernonnais et de mesurer les attentes. La tâche a été confiée au groupe Ifop, un institut de référence, pour la somme de 13 850 €, payée par la commune.
À ceux qui pourraient s’émouvoir du coût de cette enquête,  il n’est pas inutile de rappeler que l’ancienne municipalité avait réalisé, en juin 2012 et en catimini, une enquête qualitative qui avait été réalisée par SCP Communication pour un coût de 16 744 €.  Les résultats de cette enquête d’opinion n’ayant pas été à la mesure des attentes de l’ancienne majorité municipalité, celle-ci avait choisi de la passer sous silence. Autres temps, autres  mœurs,  les Vernonnais ont désormais le droit de connaître le coût et les résultats d’une telle enquête.  Cette transparence coule de source parce que ce questionnaire concerne tous les Vernonnais. Il n’est pas réservé qu’à la municipalité, mais il est destiné à être utile  pour tous.
Il permet notamment d’adapter la gouvernance de la ville en prenant pleinement en compte les attentes afin d’avoir une idée précise de ce qui est véritablement prioritaire aux yeux des Vernonnais. Cette étude réalisée pour la mairie a été menée auprès d’un échantillon de 502 personnes, représentatif de la population. Les interviews ont été réalisées par téléphone, du 18 au 22 mars  2017.
Les questions posées portent sur des points-clés comme l’évolution de la ville depuis les dernières élections municipales, les engagements respectés ou non et les attentes des habitants à l’égard de la municipalité.
Si les résultats  sont  positifs, ils ne doivent être considérés que comme un encouragement à poursuivre dans cette voie ; il reste du « pain sur la planche »  et beaucoup de projets à mener d’ici 2020.

Partager cet article

Laisser un commentaire