Vernonnet | L’artiste Gao Bo a inauguré son Pavillon des Jouets

Publié le14 novembre 2023 » 541 Views»

 

Culture Gao Bo Inauguration Pavillon des Jouets Vernonnet Art Contemporrain

Débutée en 2020 par le plasticien chinois, la transformation de cette ancienne fabrique en lieu de création, d’exposition et de résidences s’achève.

Gao Bo est un artiste nomade et il a planté sa tente à Vernon. Au sens propre. Route de Giverny, au premier étage du Pavillon des Jouets, celui-ci a installé deux yourtes mongoles. Elles abritent les chambres de ce qui constitue, désormais, le domicile de ce photographe et plasticien international, né au Sichuan en 1964. « Ma rencontre avec Vernon a d’abord été un hasard », raconte-t-il, « mais ce lieu représente aujourd’hui le centre de mon activité ». En 2019, l’artiste vient de s’installer en France, un pays où il a travaillé comme photographe dans les années 90, au sein de la mythique Agence VU. Après 25 ans passés en Chine, le voilà professeur au Fresnoy, le studio national des arts contemporains. Alors que Gao Bo visite la Normandie, il découvre cette ancienne usine désaffectée. Et c’est le coup de cœur : « j’ai trouvé Vernon charmante et la nature magnifique ! » S’en suivent une acquisition puis un chantier d’envergure, retardé par la pandémie. Après trois ans de travail, le « Bo Arts Espace » a été inauguré le 11 novembre dernier.

« L’esprit du lieu m’a captivé, j’ai voulu le conserver », explique Gao Bo. Immense verrière, cheminée d’usine, monte-charge des années 40 : l’esthétique industrielle est magnifiée. Tout juste est-elle émaillée de touches chinoises, ici un meuble en laque, là une statue d’une dynastie millénaire. « Mon appartement et mon atelier se trouvent à l’étage tandis que le rez-de-chaussée abrite 200 m2 dédiés à l’art contemporain. » C’est dans ce vaste espace que Gao Bo souhaite organiser des expositions à partir de 2024. « J’ai également aménagé deux chambres adjacentes afin d’accueillir des artistes en résidence », ajoute-t-il, « pour moi, c’est important d’encourager les belles rencontres, l’art crée une nouvelle forme de famille. » Afin d’animer ce lieu inédit, le plasticien vient de lancer son association, baptisée « Le Pavillon International des Arts », pour laquelle il recrute un(e) assistant(e) à mi-temps.

∅ Envoyez votre CV à :

contact@pavillon-des-arts.com.

Partager cet article

Laisser un commentaire