Claude Mercier|Patron du Royal

Publié le1 juin 2021 » 202 Views»

La Rencontre Claude Mercier Le Royal Bar-Tabac de la ZUP Valmeux Quartiers QPV

Dès la réouverture des cafés, Claude vous attend au « bar-tabac de la ZUP ». Un quartier qu’il connaît comme sa poche depuis son installation, il y a 33 ans. Et qu’il incarne à sa manière.

Vernon et vous, c’est une histoire qui dure ?

Oui, je suis arrivé ici en 1987 pour reprendre le bar. Avant je travaillais sur les chantiers puis j’ai eu une affaire au Havre. On m’a ensuite proposé de reprendre Le Royal, je n’ai pas hésité. Voilà 33 ans que je vis dans le quartier et que me je lève à 4h30. Il y a peu, une dame qui a fait son lycée à Dumézil, en face, est passée et m’a dit : vous êtes toujours là ! J’ai l’âge d’être en retraite, je cherche même un remplaçant, mais je suis fait pour travailler. Je gère le café seul avec une serveuse, j’ai également mon fidèle chien, Max !

Comment les Valmeux ont-ils évolué ?

Quand j’ai repris Le Royal, il y avait beaucoup d’animation dans ce café, ça tournait bien, surtout à l’apéritif ! Les lycéens venaient souvent prendre un casse-croûte. Puis il y a eu un creux dans les années 2000, la ZUP a connu une période d’insécurité. Depuis environ 7 ans, le quartier va beaucoup mieux. La mairie a entrepris d’importants travaux. Des vieux bâtiments ont été détruits, et la place des Animations, devant le bar, entièrement rénovée. Récemment, le parvis du lycée a été refait, c’est très bien !

Quel regard portez-vous désormais sur votre quartier ?

Dans le bar, il y a toujours une bonne ambiance. Les communautés se mélangent, je fais des blagues, on rigole bien. Les anciens jouent au PMU, les jeunes aux jeux à gratter, les clients boivent principalement du café. Néanmoins, je déplore certaines incivilités dans la ZUP, surtout concernant les déchets ! Mais plus généralement, je crois en Vernon. La ville attire de plus en plus de gens d’Ile-de-France et c’est tant mieux. Il faut que cette bonne dynamique continue !

Partager cet article

Laisser un commentaire