Concert |Alexandre Révérend présente sa capsule temporelle

Publié le7 décembre 2021 » 276 Views»

 

Culture Concert Alexandre Révérend Photo n°2

Le 17 décembre, Alexandre Révérend sera sur scène à l’Espace Philippe-Auguste. Car avant de devenir l’historien local connu de tous, il a été chanteur.

Aux commandes de l’Agence de Tourisme Temporel Vernonnaise (ATTV), Alexandre Révérend fait découvrir aux habitants l’histoire de leur ville. Mais à force de remonter le temps, il a fini par se rencontrer lui-même. Nous sommes en 1974, au lycée Dumézil. C’est l’époque d’Elton John, Genesis et Keith Jarrett. Pas vraiment baba, le jeune Alexandre compose des chansons au piano, mettant déjà en scène l’univers fantasque qui est le sien. Et puis vient la rencontre décisive en la personne de Hughes de Courson. Le leader du groupe Malicorne, sommet du folk français, s’enthousiasme et décide de produire un premier album, « Alexandre Révérend », en 1977. Trois autres suivront, jusqu’en 1983. « J’avais déjà envie de raconter des histoires, la fantaisie de mes textes plaisait et les critiques étaient bonnes », se souvient le Vernonnais. Les rencontres s’enchaînent, Claude Nougaro, Dominique Blanc-Francard, comme les concerts parisiens à Bobino ou au Théâtre de la Ville. « En 1984, c’est le burnout, une lassitude profonde me gagne et j’arrête tout. Je savais que c’était terminé et je ne voulais pas faire semblant. » D’autres passions gagnent ce touche-à-tout : Lewis Carroll, dont il coédite l’œuvre intégrale en Pléiades, et la musique de dessins-animés. « Denver le dernier dinosaure » ou « Signé Cat’s Eyes », c’est lui.

Récemment, l’envie de chanter une dernière fois ses chansons gagne Alexandre Révérend. « Je voulais que ce soit à Vernon car la ville m’a inspiré, certains morceaux parlent du collège César Lemaître ou de l’ancienne piscine. C’est une façon joyeuse de clore définitivement ce chapitre de ma vie. » Pour ce spectacle, créé en résidence à Philippe-Auguste, il sera accompagné de 12 musiciens dont certains du conservatoire. Cet ultime récital sera également l’occasion de découvrir sur scène « La Chanson de Vernon », un voyage en musique dans le passé de la ville. Et la boucle sera bouclée.

Réservations : 02 32 64 53 16 / enkiea.fr/epa/

 

Partager cet article

Laisser un commentaire