En 2034, un quartier futuriste

Publié le22 septembre 2020 » 379 Views»

campus de l'espace vernon

Depuis sa réouverture en 2015, le Campus de l’Espace est en pleine transformation. En mars 2020, son plan-guide, qui donne les grands axes du projet, a été finalisé. L’objectif : un quartier novateur en termes d’urbanisme et d’écologie d’ici 2034.

VD106-focus-repere

Il est loin le temps de la friche couverte d’herbes du LRBA. Depuis cinq ans, le Campus de l’Espace voit son nombre d’habitants, d’entreprises et d’étudiants grossir. À tel point qu’on se bouscule pour s’y installer. L’aménagement du site, mené par une société publique locale (SPL), prévoit d’ailleurs de le développer. « Notre ambition est de doubler la surface de bâtiments », souligne le maire, administrateur de la SPL, « pour le moment, les travaux se concentrent sur la voirie et les réseaux. Deux interventions qui intègrent pleinement le développement durable. Le but étant de faire du Campus un lieu adapté aux enjeux du XXIe siècle ».

Un Campus de l’Espace éco-conçu

« L’omniprésence de la forêt nous pousse à agir avec le plus grand soin, le développement et la construction devront se faire avec la forêt comme point de départ », affirme le maire. Ainsi, le cheminement actuel, où les voitures sont prioritaires, sera restructuré. L’avenue principale Hubert Curien intégrera les mobilités douces : trottoirs, piste cyclable et, éventuellement, une voie pour les navettes autonomes. Les rues verront la place et la vitesse des voitures réduites pour favoriser piétons et mobilités vertes. Les transports alternatifs seront encouragés avec, par exemple, une flotte de véhicules électriques en libre-service. Le plan de la voirie se calquera sur celui des noues, ces fossés végétalisés récupérant à ciel ouvert les eaux de pluie.

« Nous souhaitons favoriser l’émergence d’une vie de campus et offrir des lieux adaptés aux nouvelles façons de travailler », explique le maire. Ainsi, de nombreux micro-équipements permettront de se réunir au vert. Pour se divertir, le site proposera des lieux partagés entre habitants et travailleurs : jardins collectifs, agrès sportifs, jeux pour enfants… D’ailleurs, le logement est un enjeu prioritaire sur le Campus de l’Espace : de nouvelles maisons à impact écologique réduit seront construites, afin de vivre en symbiose avec l’environnement. Une vie de quartier renforcée par l’installation d’activités économiques mixtes. Vivre, travailler et se divertir au Campus : plus que la pépite technologique de Vernon, celui-ci deviendra le laboratoire d’une nouvelle façon de vivre, plus résiliente.

JRS3 questions à…

Juliette Rouilloux-Sicre

Maire-adjointe
en charge du développement urbain, du cadre de vie
et de la commande publique

Que représente le Campus de l’Espace pour la ville de Vernon ?

La fermeture du LRBA en 2008 a été un coup dur. On ne peut donc que se féliciter de ce qu’est devenu le site. Il représente une opportunité de développement économique en abritant des entreprises de pointe et un gros pôle de formation. C’est la poursuite de ce développement économique que nous souhaitons mettre en œuvre tout en diversifiant les usages du Campus.

Quelles orientations guident la mairie dans ce projet d’aménagement ?

D’un point de vue stratégique, le développement du Campus est notre ambition. Il faut davantage de superficie afin que les entreprises présentes croissent et que de nouvelles s’installent. Nous souhaitons également augmenter son attractivité, notamment en renforçant la prise en compte des enjeux du développement durable. Nous poursuivons la désimperméabilisation des surfaces en réduisant la largeur des voiries et en creusant des noues pour traiter naturellement les eaux de pluie et créer des paysages. Nous rénovons le réseau d’eau potable et l’assainissement grâce à l’Aqua Prêt de la Banque des Territoires. Le logement, dans un esprit forestier, est primordial pour encourager la mixité du site. Pour que de plus en plus de personnes aient envie de s’y installer, nous élargirons l’offre de services présente sur place et menons une réflexion sur le développement des mobilités douces à l’intérieur du site, dont les pistes cyclables, et sur la connexion avec le reste de Vernon.

Comment connecter ce quartier au reste de la ville ?

Rappelons déjà que le Campus est desservi par une ligne de bus. La mobilité est un enjeu important. Nous souhaitons encourager les moyens de transport verts. Ainsi, une flotte de véhicules électriques en libre-service pourrait être envisagée.

Partager cet article

Laisser un commentaire