Etablissements scolaires|la sécurité d’abord !

Publié le25 août 2020 » 583 Views»

Proposition n°67 de Vernon Mérite Toujours Mieux !, la sécurisation routière des abords des écoles, collèges et du lycée est une priorité absolue pour l’équipe municipale. Afin d’agir au plus vite, plusieurs chantiers se sont déroulés cet été.

Proposition n°67 de Vernon Mérite Toujours Mieux !, la sécurisation routière des abords des écoles, collèges et du lycée est une priorité absolue pour l’équipe municipale. Afin d’agir au plus vite, plusieurs chantiers se sont déroulés cet été.

« On n’est pas sérieux quand on a 17 ans », disait Rimbaud, mais la ville de Vernon, elle, prend au sérieux la sécurité des 2000 élèves du lycée Georges Dumézil. Après l’installation d’une badgeuse et de caméras, c’est l’intégralité du parvis qui a fait l’objet d’une rénovation. Un chantier d’envergure, un million d’euros, longtemps repoussé par l’ancienne équipe municipale. Cofinancé par la mairie, la Région Normandie et SNA, l’opération a débuté en juillet et se terminera à la rentrée pour les infrastructures routières, à l’automne pour les équipements et la végétation. Elle vise à protéger les élèves de la circulation aux abords du lycée. Ainsi, la nouvelle gare routière est dotée de 7 quais bus pour le ramassage scolaire et de stationnements réservés à la dépose-minute. Le parking professeurs, fermé, est également inclus dans cette réfection. Afin de garantir l’accessibilité, les cheminements des élèves sont refaits à neuf, et les réverbères changés pour plus de sécurité l’hiver.

Par ailleurs, depuis 2014, la sécurisation des collèges fait aussi l’objet d’une vigilance constante. Une réactivité permise par la synergie entre la mairie et le Département de l’Eure grâce à Sébastien Lecornu, premier maire-adjoint et conseiller départemental du canton de Vernon et Juliette Rouilloux-Sicre, maire-adjointe en charge du développement urbain. Ainsi, cet été, l’intégralité des abords du collège Ariane ont été transformés. Les lieux ont été convertis en zone 30 et dotés de ralentisseurs et passages piétons. Les trottoirs ont été aménagés et mis aux normes accessibilité, tandis que deux nouveaux quais bus ont vu le jour boulevard des Capucins et que les quais cars scolaires ont été prolongés rue de l’Industrie. Afin de garantir la fluidité du trafic, 22 places arrêt-minute ont été aménagées ainsi que deux stationnements PMR. Coût total du chantier : 350 000 €, financé à 70% par la ville et à 30% par le Département.

VD104-focus-reperes

Une école du centre plus moderne

A l’école du centre, c’est la sécurité incendie qui a été mise à niveau cet été. Des travaux accompagnés par la rénovation totale de l’aile gauche du bâtiment qui abrite 6 classes. Ainsi, les blocs portes ont été mis aux normes accessibilité, l’éclairage remplacé par des LED et la refonte de la distribution électrique permet désormais l’installation de tableaux numériques. Une opération à 500 000 € s’inscrivant dans l’amélioration constante des écoles vernonnaises.

3 questions à…

FO-photoFrançois Ouzilleau

Maire de Vernon
Conseiller régional de Normandie
Vice-président de Seine Normandie Agglomération en charge de l’attractivité économique et de l’innovation

Quelle place occupe la sécurisation des écoles dans l’agenda de l’équipe municipale ?

Pour nous il s’agit d’une priorité, et ce depuis 2014. Les élèves doivent être accueillis dans des bâtiments sécurisés. Lors de notre premier mandat, nous avons lancé un grand plan de mise aux normes incendie et Vigipirate. Aujourd’hui nous travaillons sur le dernier volet de ce plan : la sécurisation routière des abords des établissements scolaires, comme en témoignent les travaux effectués cet été.

Les travaux au lycée Dumézil étaient-ils urgents ?

Oui, ils ont été longtemps repoussés par les équipes municipale et régionale précédentes, qui étaient pourtant de la même couleur politique. Dès notre premier mandat nous avons commencé à rattraper ce retard. Notre priorité a été de sécuriser l’établissement face au trafic et à la délinquance, en installant des caméras notamment. La rénovation du parvis était également primordiale, il s’agit d’un des plus grands lycées de Normandie, il accueille 27 cars par jour, il fallait rationaliser la circulation pour plus de sécurité.

Comment la mairie finance-t-elle ces travaux dans les établissements scolaires ?

Pour ce qui est des écoles municipales, la mairie finance seule les travaux. Pour le lycée et les collèges, la bonne synergie avec la Région et le Département nous permet de trouver des accords concernant le cofinancement. Ainsi, les travaux au lycée Dumézil sont financés à 60% par la Région Normandie. Sous l’impulsion de Sébastien Lecornu, premier maire-adjoint et conseiller départemental, le Département de l’Eure finance les travaux aux abords du collège Ariane à hauteur de 30%. Ce type de partenariat nous permet de mener une politique de travaux rapide et efficace, telle que nous la défendons depuis 2014.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire