Jean-Pierre Hané |Directeur artistique de l’Espace Philippe-Auguste et du Centre Culturel Guy Gambu

Publié le10 décembre 2019 » 860 Views»
Je ne programme que ce que j’ai vu, c’est ma règle d’or

Je ne programme que ce que j’ai vu, c’est ma règle d’or

Comédien et professeur d’art dramatique au Conservatoire, Jean-Pierre Hané est, depuis septembre, en charge de la programmation des théâtres de Vernon et de Saint-Marcel. L’objectif de ce passionné : faire aimer le théâtre à tous les publics.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Je suis comédien mais, avant tout, couteau suisse. En effet, je suis professeur au Conservatoire de Vernon depuis 2001, mais également metteur en scène, directeur de compagnie et journaliste. J’ai fait mes classes au sein des conservatoires municipaux de Paris dont je suis sorti 1er prix. Je suis parisien mais vernonnais d’adoption depuis très longtemps ! Avant d’occuper ce poste, je proposais déjà des spectacles vus au festival d’Avignon pour les faire jouer à Vernon. Donc quand j’ai lu que le poste de directeur artistique était vacant, j’ai immédiatement proposé mes services.

Quelle couleur souhaitez-vous donner à la programmation ?

Déjà, je ne programme que ce que j’ai vu, c’est ma règle d’or. Pour cela, j’assiste à 3 ou 4 spectacles par semaine. Je suis extrêmement curieux donc je vais voir du théâtre, de la musique, de la danse ou du cirque. Cet éclectisme rejaillit sur la programmation, citons par exemple le spectacle de hip hop Danser Casa. Je souhaite montrer à la fois des spectacles populaires, mais exigeants, et des spectacles primés par la critique ou ayant reçu des prix. La grande idée est que les publics circulent entre l’Espace Philippe-Auguste et le Centre Culturel Guy Gambu. Je veux faire de ces deux théâtres des lieux de vie au service de la démocratisation de la culture, des lieux de partage. Car partager, c’est s’enrichir.

A quoi ressemble la saison 2019-2020 ?

Désormais, chaque année aura sa thématique. Pour cette saison, il s’agit des « destins extraordinaires ». Je suis donc très fier de présenter Ich bin Charlotte, magnifique histoire d’un travesti allemand sous le nazisme puis la RDA, nominé aux Molières 2019. Pour les enfants, nous avons un beau conte initiatique chez les Inuits, Les Yeux de Taqqi, joué avec des marionnettes. Citons également du classique : Un Cœur simple de Flaubert avec Isabelle Andreani. Nous proposons une belle diversité afin d’attirer tous les publics. Pour cela, nous avons baissé le prix des billets. Cela semble fonctionner car depuis le début de l’année, le public est au rendez-vous !

Espace Philippe-Auguste
Centre culturel Guy Gambu

Partager cet article

Laisser un commentaire