Le stationnement bientôt simplifié !

Publié le30 mars 2016 » 1875 Views»

25986674445_9782fcc2bc_oLe stationnement à l’aube de sa révolution

Décrié par tous depuis des années, le stationnement devrait vivre à l’automne une profonde métamorphose, qui rebattrait les cartes pour tous les usagers. De lourds investissements sont envisagés pour moderniser les infrastructures existantes et gagner en confort. La concertation est ouverte.

«Actuellement, personne ne se gare au bon endroit. Les commerçants vont en centre-ville alors qu’ils doivent aller en périphérie. Les navetteurs (personnes qui prennent le train au quotidien pour aller travailler) se mettent sur la place de la République bien qu’il y ait des places de stationnement à proximité de la gare », constate Johan Auvray, maire-adjoint en charge de la dynamisation commerciale et de l’événementiel. Sans compter les autres problèmes de stationnement, chaque usager doit pouvoir se garer à proximité du lieu où il se rend. La municipalité met en place dès le mois d’avril une concertation publique dans le but de repenser le stationnement.

Vivifier le centre-ville

À partir de l’automne 2016, se garer en centre-ville et y acheter sa baguette de pain doit être bien plus aisé. Pour faciliter le stationnement des clients du centre-ville, la zone de courte durée dite jaune pourrait être élargie dans le but de favoriser les rotations. La gratuité qui a été étendue de 15 à 30 minutes par jour en septembre 2014, sera maintenue. Souhait des élus, le stationnement gratuit du lundi demeurera inchangé.

Éviter les voitures « ventouses »

Monopolisés par les voitures dites « ventouses », les parkings de la place de la République et de la Collégiale pourraient être mis en enclos et deviendraient payants la journée. Les usagers du train, encouragés à se garer plus près de la gare, libéreraient des places en centre-ville.

Les navetteurs vernonnais

En se garant à proximité de la gare, les usagers du train vernonnais ne débourseraient pas le moindre centime puisque les parkings Émile Loubet et Bully seraient gratuits pour eux. « Les navetteurs qui ont fait le choix de vivre à Vernon paient déjà des impôts. La gratuité du stationnement lorsqu’ils vont travailler est la juste contrepartie de ce choix de vie », préconise Sébastien Lecornu. Ces parkings devraient d’ailleurs être totalement réhabilités pour plus de confort.

Le stationnement facilité

Les zones violettes seraient maintenues autour de la gare, de part et d’autre de la ligne SNCF afin que les habitants puissent facilement stationner à proximité de leur domicile.

Une facilité d’usage

Des services modernes et pratiques seront proposés, comme le paiement par carte bancaire et par smartphone. Il sera d’ailleurs possible de prolonger sa durée de stationnement à distance, via son téléphone mobile. Une boutique du stationnement devrait voir le jour en centre-ville. Les parkings souterrains, Philippe-Auguste et Pierre-Mendès- France, refaits à neufs, bénéficieront du jalonnement dynamique, indiquant le nombre de places restantes en temps réel. Ils posséderont de nouveaux panneaux design et numériques et le parking Philippe-Auguste sera doté d’un ascenseur. La sécurité des parkings devrait être assurée par la vidéosurveillance et les agents dédiés.

+ D’INFOS : www.vernon27.fr


logo-indigo-vinci-parkIndigo ( ex-Vinci ), un professionnel reconnu

Pour la ville, la délégation de service public est un moyen de confier la gestion complexe du stationnement à un délégataire dont c’est le métier. Vernon s’accompagnerait d’un savoir-faire et d’une expertise de choix pour les dix prochaines années et les investissements ne seraient pas répercutés sur le contribuable puisque c’est Indigo qui investirait 1,5 million d’euros dans le projet.

La ville lance une concertation

Durant tout le mois d’avril, les Vernonnais sont invités à participer à la concertation sur le stationnement. De l’usager du train aux membres des conseils de quartier, tous les citoyens de la ville vont continuer d’être entendus. La délégation du stationnement sera votée le 13 mai lors du prochain conseil municipal.


Paroles d’habitants

 

jaumetDidier JAUMET
Président de Vernon
train de vie

Notre voix devrait être entendue, la problématique du train semble comprise. Il serait cohérent de rendre les parkings gratuits pour les navetteurs vernonnais, c’est un peu une compensation pour les actifs et cela s’inscrirait dans une logique d’attractivité de la ville. Certains navetteurs s’installent à Vernon car ils ont trouvé un travail à Paris. Les intérêts des navetteurs et de la ville se rejoignent. L’avenir économique de Vernon passe aussi par le train, il faut faciliter l’accès à Paris. Et il est logique de rendre des places de stationnement à ceux qui vont dans le centre-ville. Paradoxalement, cette très bonne mesure pourrait engendrer des insatisfactions. On peut se demander si des Vernonnais qui prennent le train resteraient sur la touche. Actuellement le parc n’est pas plein, le sera-t-il ? D’après nos chiffres, un tiers des usagers vernonnais va à la gare à pied.

Sans titreAynur GUNDOGDU
Habitante

J’habite le quartier de la Briqueterie à Vernon. Quand je vais en centreville, je prends ma voiture car c’est plus rapide et plus pratique, d’autant plus avec les enfants. J’essaie de me garer sur les parkings gratuits mais je trouve qu’il n’y a pas assez de places. Le mercredi et le samedi c’est la galère. Parfois je dois tourner pour pouvoir me garer et aller faire mes courses dans le centre. Quand on est pressé et que l’on doit aller chercher les enfants à l’école on n’a pas le choix, c’est mieux de se garer dans le centre, quitte à payer, même si je préférerai que les parkings restent gratuits. Quand il fera quelques degrés de plus, je viendrai peut-être à pied de temps en temps.


chevaucheSylvie CHEVAUCHÉ

Commerçante,
présidente des Vitrines de Vernon

Les parkings de l’hyper-centre sont pollués par les voitures ventouses. Pour nous, cela serait un atout que le parking République devienne payant. Dès 8h30 du matin il est plein, le consommateur ne cherche même plus à y aller car il faut avoir un coup de chance pour pouvoir s’y garer. À mon sens, les usagers se garent déjà dans des zones de stationement payant. En modifiant le stationnement, ils trouveraient de la place à proximité des commerces. Le lundi, le stationnement est gratuit et il est impossible de trouver une place. La plupart des commerçants sont fermés et ne s’en rendent pas compte. En France, et peut-être même ailleurs dans le monde, le stationement est un problème récurrent. Des solutions ont beau être apportées, le côté négatif ressort toujours. On a beaucoup de clients qui viennent de l’extérieur de la ville, avoir une vraie signalétique n’est pas anodin. Le parking Philippe-Auguste à Vernon est souvent vide, les gens n’y pensent pas ou ne le trouvent pas alors que c’est l’un des moins cher. Si les salariés se garaient avant sur des parkings gratuits, ils devront désormais se garer un peu plus loin pour trouver de la gratuité.

Partager cet article

Laisser un commentaire