Rue Gabriel-Rogier

Publié le26 novembre 2015 » 1684 Views»

Firmin Gabriel Rogier est né à Breteuil-sur-Iton le 26 janvier 1861.

gabriel rogier

Adulte, il travaille au Petit-Quevilly dans la manufacture S. Rogier et compagnie fondée en 1875 par ses frères. Grâce aux voyages qu’il effectue pour l’entreprise il peut s’adonner à sa passion artistique en peignant les paysages qu’il découvre.
 Sa grande production lui permet de participer à des expositions dans de nombreuses villes : Rouen, Toulouse, Nantes, Paris, Dijon… Plusieurs fois primé, il est classé parmi les meilleurs aquarellistes de son époque.

Les musées d’Évreux, Rouen, Vernon et Le Mans conservent quelques-uns de ses tableaux. En 1908, cinq ans après son arrivée à Vernon, il fait construire avec son épouse Marie-Alice Robert, spécialiste des aquarelles orales, une maison au n°6 de la rue Yvelin. Son atelier, côté jardin, est percé au nord d’une grande fenêtre pour préserver les couleurs de ses œuvres.

Sa petite-fille, Germaine Hardy, née en 1924 dans cette demeure, décrit son grand-père comme un homme discret, fin, spirituel et passionné de nature.

Marie-Alice décède le 25 décembre 1926. Au moment de la guerre 1939/1940 Gabriel Rogier est obligé de vendre sa maison pour vivre chez sa fille en Mayenne, il meurt le 19 novembre 1940 à Lassay.

Le 30 mars 1999, le conseil municipal honore la mémoire de cet aquarelliste normand en baptisant l’ancienne rue Saint-Mauxe du nom de Gabriel Rogier.

Partager cet article

Laisser un commentaire