SE REMETTRE SUR LES RAILS DE L’EMPLOI

Publié le12 juillet 2021 » 427 Views»

Malgré la crise, certains secteurs continuent de recruter, notamment parmi les jeunes. C’est le cas de
la sécurité ferroviaire avec des métiers comme « annonceur-sentinelle ». Concrètement, il s’agit de surveiller le passage des trains lors des chantiers sur les voies ferrées. Un domaine dans lequel travaillent plusieurs jeunes du
quartier des Valmeux. Ils ont été formés grâce à « F. Services », une entreprise fondée par le vernonnais Djiby Niakaté, récemment disparu. Aujourd’hui, Sarah, sa compagne, poursuit son activité en partenariat avec l’organisme de formation CampusFER. « Ces métiers sont attirants car ils ne nécessitent aucun prérequis et les salaires peuvent varier de 2 500 € à 4 000 € net en fonction des primes », résume-t-elle. Une somme qui s’explique par les
nombreuses primes (déplacement, nuit etc). Les formations, de 5 à 10 jours, ont lieu à Pacy-sur-Eure et coûtent entre 1 440 et 2 880 € finançables grâce au compte formation ou à Pôle Emploi.

campusfer.com
fservicessociete@gmail.com / 
07 85 64 13 73 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire