Benjamin Revel|Chef cuisinier

Publié le25 août 2020 » 793 Views»
Cuisiner permet de développer la confiance en soi car l’effort paie.

Cuisiner permet
de développer la confiance
en soi car l’effort paie.

Cet été, le jeune chef (24 ans) de La Musardière à Giverny a parrainé l’animation Cuisine Mode d’Emploi dans les quartiers prioritaires. Grâce à elle, 6 Vernonnais ont appris le métier de cuisinier.

Comment êtes-vous devenu le parrain de cette animation estivale ?

Cuisine Mode d’Emploi est une initiative fondée par le chef Thierry Marx dont je suis un admirateur. C’est quelqu’un d’engagé, qui sait rester humble malgré sa popularité. L’idée me correspondait totalement car elle donne leur chance à des gens motivés qui n’auraient pas forcément eu l’opportunité de devenir cuisiniers. Je me suis bien entendu avec Didier, le formateur, et j’ai passé une journée avec les 6 stagiaires. Je suis également membre du jury lors de l’examen final. S’ils réussissent, ils obtiennent un CQP cuisine, l’équivalent d’un CAP, et partent en stage. Ils pourront ensuite travailler, comme commis par exemple.

La cuisine peut-elle faciliter l’insertion ?

Oui, je le crois. Faire la cuisine ne nécessite pas de parler parfaitement français ni de connaître une théorie quelconque. C’est avant tout une affaire de gestes, plutôt instinctifs. De plus, on a un retour direct du client. Quand ça lui plaît, ça booste la confiance en soi ! En cuisine, l’effort paie et on peut progresser rapidement. C’est donc bénéfique pour le développement personnel, même si, professionnellement, ça peut être un milieu assez dur.

Quelle est votre vision de la cuisine ?

Utiliser ce que la nature nous donne. A La Musardière, je travaille avec 80 % de produits locaux. Etre dépendant des saisons et du terroir force à être créatif, à savoir décliner un produit à l’infini. Ma cuisine s’inscrit totalement dans une démarche durable : réduction des déchets, recyclage, toujours un plat végétarien ou vegan à la carte. L’objectif : faire de la bonne cuisine tout en baissant l’empreinte carbone de l’assiette !

Partager cet article

Laisser un commentaire