Bientôt un hôtel haut de gamme

Publié le14 mars 2017 » 3388 Views»

Dans le cadre de la proposition n°65 de « Vernon mérite mieux ! », l’équipe municipale prospecte afin de trouver des investisseurs pour le territoire, permettant la création de richesse et d’emplois.

Un hôtel haut de gamme en bord de Seine

La presqu’île Saint-Jean se prête parfaitement à l’accueil d’un équipement touristique.

Le développement touristique, axe majeur et non délocalisable, doit être une priorité. Pour étoffer l’offre de d’hébergement de qualité, clairement insuffisante, Sébastien Lecormu, président de Département de l’Eure, n’a pas hésité à endosser son costume de VRP et à activer ses réseaux. Ses démarches l’amènent à rencontrer Jean-Marc de Margerie, déjà patron du Castel Maintenon (Eure-et-Loir). En octobre dernier, Sébastien Lecornu invite Jean-Marc de Margerie à visiter Vernon.

Ensemble, ils font le tour des sites qui pourraient répondre aux critères fixés par l’hôtelier, comme la présence d’une gare à moins de dix minutes, ou encore un cadre naturel d’exception.

Emplacement rêvé…

Très vite, l’hôtelier tombe sous le charme de la presqu’île Saint-Jean. Sa situation sur la rive droite, baignée de cette lumière si chère aux impressionnistes ; ses douze hectares de nature préservée au bord du fleuve ; la proximité de sites prestigieux comme Giverny et Château-Gaillard ; mais aussi le projet de La Seine à vélo, porté par le Département, sont autant d’arguments qui achèvent de séduire Jean-Marc de Margerie. Depuis lors, les réunions s’enchaînent avec les représentants de l’État, parmi lesquels le Préfet, l’architecte des Bâtiments de France ou encore la Direction de l’Environnement. Il s’agit notamment d’aplanir les difficultés liées au positionnement du site sur une zone en partie inondable. Pour Sébastien Lecornu, « l’hôtel des Berges de Seine est placé sur une friche ferroviaire et ce projet créateur d’emplois ne devrait par conséquent rencontrer aucun obstacle juridique ». Une délibération sera d’ailleurs prochainement proposée au conseil municipal afin de faciliter la création de cet hôtel qui, avec une soixantaine de chambres, serait bâti sur seulement deux niveaux et préservera, voire valorisera, le cadre naturel des trois quarts du site.

repères un hôtel haut de gamme à Vernon

 

3 questions à…

Juliette ROUILLOUX-SICRE présidente de l’office de tourisme Seine Normandie Agglo

Juliette ROUILLOUX-SICRE présidente de l'office de tourisme Seine Normandie AggloConseillère municipale déléguée de Vernon, Juliette Rouilloux-Sicre est également présidente de l’Office de Tourisme Seine Normandie Agglomération.

 » Grâce à cet hôtel, plus de touristes vont consommer à Vernon »

Est-ce que Vernon compte assez d’hôtels ?

Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir à Vernon et aux alentours, des hôtels, des gîtes et des chambres d’hôtes de qualité. Mais il est vrai que la ville manque pour l’instant d’hôtels très haut de gamme. C’est dommage, étant donné la proximité avec le site exceptionnel de Giverny et l’attente qu’ont certains touristes pour ce type d’hébergement.

Cet hôtel répond donc à une demande élevée ?

Certains touristes aisés viennent à Vernon, mais ne restent pas. Ils estiment en effet que les prestations d’hébergement proposées ne sont pas à la hauteur de leurs attentes. La présence d’un hôtel très haut  de gamme permettrait d’attirer une certaine clientèle, qui resterait à Vernon, et consommerait dans notre ville, au lieu de repartir.

Vernon est le site idéal pour construire cet établissement ?

La ville est bien placée, et offre  aux touristes la possibilité d’arriver aisément de Paris et de ses aéroports internationaux grâce à la gare et à l’autoroute. La presqu’île Saint-Jean est également idéalement placée, puisqu’elle propose assez d’espace, un environnement touristique intéressant, et un cadre idéal pour accueillir ce type d’établissement.

Les mots de l’hôtelier

Jean-Marc de Margerie

Jean-Marc de Margerie

Un site magique

Vernon est idéalement placé, à moins de 100 km de Paris. C’est une ville qui bouge, et qui est à proximité du train et de l’autoroute. Sur la presqu’île, il existe déjà une petite maison avec une piscine, qui serait consacrée aux activités d’été. Une partie de la presqu’île serait paysagée, et l’autre, plus nature, pourrait se composer d’un point d’agriculture bio, et d’un élevage de chevaux.

Dans le respect des lieux

Il faut conserver la partie historique et la nature. La presqu’île Saint-Jean fait près de 12 hectares, mais l’idée serait d’en utiliser un quart. Il faut que l’île continue de vivre, qu’elle soit protégée, et l’entretien qui y serait fait la rendra accessible. L’idée n’est pas d’envahir le terrain, mais de construire l’hôtel en fonction des lieux, et en respectant la nature.

Un hôtel de propriétaires

Cet hôtel serait là en complément des établissements de chaîne hôtelière. Il proposerait un service de qualité, mais ne serait pas là pour concurrencer directement les autres. Ce projet serait financé par un groupe de financement, la Caisse des dépôts et les banques de régions.

Une clientèle variée

Affaires, groupes, touristes, c’est un projet qui peut correspondre à plusieurs type de clients. Il y aurait des salles de séminaires, une salle des mariages, une autre consacrée à l’événementiel, ou encore un Spa. Il y aurait une soixantaine de chambres, avec peut-être quelques suites. Elles se trouveraient au rez-de-chaussée, afin de profiter pleinement du cadre naturel. Les parties communes, seraient quant à elles au niveau supérieur.

la Seine à vélo, un vrai plus

Le projet de Seine à Vélo est super. Les clients pourront profiter des pistes cyclables. Ça s’inscrit vraiment bien dans l’air du temps. Le vélo est un nouvel art de vivre.
Dans la lancée, nous aimerions que les gens se déplacent en vélo, et dans des voiturettes électriques.

Vernon soutient le projet

Le groupe a été accueilli de façon efficace par la mairie. C’est un très beau projet, qui était banal au début, et qui devient de plus en plus performant grâce à toutes les personnes qui travaillent dessus.

Partager cet article

Laisser un commentaire