Patrice Rialland et Benoit Mouras – Agence Infime Architecture

Publié le2 mars 2017 » 251 Views»

Benoit MOURAS Patrice RIALLAND« Nous voulons dynamiser le tissu vernonnais »

À Vernon, l’entreprise Infime architecture emploie une trentaine de Vernonnais, et rayonne dans la France entière. La complémentarité des directeurs associés les pousse à se lancer des challenges, et continuer d’avoir de nouvelles idées. Rencontre avec ces deux co-directeurs d’Infime architecture, Patrice Rialland, architecte diplômé d’état, et Benoît Mouras.

Vernon Direct : Quelle est l’histoire de l’entreprise ?

Patrice Rialland : J’ai fondé Infime architecture en 2001 après dix années d’expérience professionnelle parisienne, dans le domaine de la représentation et l’illustration à la main de projets d’architecture. Dans ses premières années, Infime était un studio artisanal de production d’images 3D puis, les technologies et la puissance des machines se développant, les images statiques ont évolué en vidéos, et en solutions interactives innovantes pour le secteur de l’immobilier. En 2008, Benoît Mouras m’a rejoint comme directeur associé.
Benoît Mouras : À mon arrivée, il y avait cinq personnes qui travaillaient pour la société, Patrice et moi travaillions à son domicile vernonnais. Aujourd’hui, nous sommes plus de 60. Notre métier, comme notre secteur d’activité a connu d’immenses évolutions en huit ans.

VD : Quelle est l’activité d’Infime architecture ?

BM : Nous travaillons avec les promoteurs immobiliers et leurs proposons des supports pour illustrer et représenter leurs projets. Tout d’abord, nous réfléchissons avec nos clients aux solutions les plus adaptées à leurs besoins en communication, puis, nous produisons avec nos équipes tous les outils de présentation : images 3D réalistes, vidéos d’animation, interfaces interactives, applications immersives…
PR : Nous produisons toujours à partir des plans des architectes avec qui nous collaborons. On réalise tous nos outils à partir de modélisations 3D, puis nous mettons en scène nos bases de données 3D, jusqu’à l’obtention d’un résultat « photographique » réaliste. En moyenne, nous mettons trois jours pour réaliser une image, et six à huit semaines pour une vidéo spécifique de haute qualité.
BM : Notre société se développe, et nous collaborons avec une société de production basée à Vernon, à qui nous sous-traitons les reportages vidéo et les photographies prises par des drones.

VD : Comment se porte le marché ?

BM : Actuellement, l’entreprise emploie plus de 60 personnes en France, dont 35 sur Vernon. Infime architecture rayonne sur tout le territoire national. L’entreprise est leader dans le domaine. PR : En 2016, nous avons participé au lancement de 500 projets en France et à l’international. Nous connaissons une croissance entre 20 et 30% chaque année. La production se fait à Vernon, et les agences de Paris, Toulouse, et Marseille nous permettent une proximité client partout en France. Aujourd’hui, l’entreprise travaille très bien, et nous avons besoin d’embaucher. Et qui dit plus de collaborateurs, dit plus d’espace nécessaire pour produire.

VD : Pourquoi Vernon ?

PR & BM : Nous sommes très attachés à Vernon. Cette ville nous offre un cadre de travail agréable « au vert », tout en restant proche de Paris et de Rouen. La nature a sa place ici, et nous trouvons que c’est un endroit plutôt familial. Vernon a beaucoup de potentiel, et l’équipe municipale est à l’écoute de nos projets innovants. L’aspect social est très intéressant ici, et nous aimerions que la ville soit plus attractive pour nos jeunes équipes. La mairie nous a très bien accueillis, nous avons rencontré François Ouzilleau à plusieurs reprises : l’équipe est ouverte d’esprit, prête à nous aider, et nous ouvrir des portes. Depuis, nous travaillons ensemble, en partenariat.

VD : Quels sont vos projets ?

PR : Le 1er mars prochain, nous allons ouvrir une agence commerciale à Rennes, et sommes en négociation pour l’ouverture d’une autre à Lille, pour piloter la région Nord. Nous avons également le projet de construction de notre immeuble de service et de production devant la gare. Une partie de celui-ci sera consacré au co-working, avec un accès à internet très haut débit, à des salles dédiées au travail, à la détente et au repos.
BM & PR : Nous avons également l’idée de créer une structure de formation (si possible à Vernon) vouée à l’innovation, car à ce jour, il n’existe pas de formation spécifique orientée sur l’immobilier.

Partager cet article

Laisser un commentaire