Budget : la Ville tient bon !

Publié le15 février 2017 » 1093 Views»

Après la présentation des orientations budgétaires, le conseil municipal votera le 16 décembre le  budget pour l’année 2017. L’équipe municipale actuelle maintient son engagement : malgré un étranglement fiscal de plus en plus fort, il n’y aura pas de hausse d’impôts.

Depuis 2012, les impôts n’ont  cessé d’être augmenté au niveau national par le gouvernement socialiste ; un matraquage fiscal estimé entre 30 et 35 milliards d’euros selon les sources. Le site Atlantico a quant à lui relevé plus de 40 milliards de pression fiscale directe depuis 2012, un chiffre validé par Valérie Rabault, rapporteure générale de la Commission des Finances. Le gouvernement ne tape pas seulement sur  les plus modestes, il accable financièrement les communes, qui doivent conjuguer fonctionnement et investissement avec des dotations toujours plus basses.

Des charges prescrites aux communes par le gouvernement

En imposant aux communes la revalorisation de la rémunération des fonctionnaires et les conséquences financières liées aux nouveaux rythmes scolaires, le gouvernement a  automatiquement augmenté les charges des communes. Comme la municipalité s’y est engagée depuis 2014, il n’y aura pas, cette année encore, de pression fiscale supplémentaire sur les ménages vernonnais, les taux de taxes foncières et d’habitation ne seront pas augmentés.

Des économies drastiques en matière de fonctionnement

Pour réduire les dépenses, la Ville a mutualisé certains de ses services avec la Communauté d’agglomération des Portes de l’Eure : la commande publique, les sports, l’informatique, la communication, les finances et prochainement les ressources humaines ; mais aussi les emplois de Directeur général des services et de Directeur général adjoint en charge de la cohésion sociale. Ces économies de fonctionnement sont indispensables face à la baisse de la dotation et à l’augmentation des charges. Grâce à ces économies, la municipalité escompte une diminution des dépenses de fonctionnement supérieure à 3 % en 2017 par rapport à l’année 2016. Du jamais vu !

De nouvelles ressources fiscales

De surcroît, la Ville poursuit ses investissements (refonte et extension du système de vidéoprotection, requalification du boulevard urbain et sécurisation de la voirie, poursuite du plan Coeur de Ville 2020, reconversion du site du Plateau de l’Espace, reconversion du quartier Fieschi…). Certains de ces projets, notamment les reconversions de sites, vont d’ailleurs permettre de lever des ressources fiscales grâce à l’implantation de nouvelles entreprises.

Partager cet article

Laisser un commentaire