Décès d’Atoosa Debarre | Vernon perd sa Zibellule

Publié le5 mars 2019 » 560 Views»
Les habitants de Vernon ont tenu à rendre hommage à cette commerçante douce et pleine de joie.

Les habitants de Vernon ont tenu à rendre hommage à cette commerçante douce et pleine de joie.

Vernonnaise de cœur et commerçante appréciée de tous, Atoosa Debarre a perdu la vie le samedi 16 février. La patronne de la boutique Zibellule, a été victime d’un chauffard alors qu’elle rentrait chez elle. Elle avait 48 ans et deux enfants.

Atoosa Debarre

Depuis deux semaines, les roses et les petits mots s’accumulent sur le rideau de fer du 31 rue Sainte-Geneviève. C’est là qu’Atoosa Debarre avait ouvert, il y a une vingtaine d’années, Zibellule, son magasin de bijoux où elle vendait ses créations. Un lieu aux couleurs pastel et à l’atmosphère douce, à l’image de celle qui le faisait vivre. Une boutique avec un supplément d’âme que fermait, chaque soir, la commerçante avant de rentrer chez elle à Moisson, un village des Yvelines situé à 20 kilomètres. C’est ce qu’elle venait de faire ce 16 février, lorsque son véhicule est percutée de plein fouet par un autre véhicule sur la D915. Face à elle, un chauffard qui, au volant de son imposant 4×4, entreprend de doubler plusieurs voitures, sous l’emprise de l’alcool. Arrivés sur les lieux du drame, les pompiers ne peuvent que constater le décès d’Atoosa.

Une absence qui laisse un vide

A Vernon, l’émotion est vive tant chez ses collègues commerçants que chez ses amis et clients. Tous évoquent la joie de vivre, la gentillesse et le sourire de la belle quadragénaire. D’origine iranienne, Atoosa Debarre, née Atouzza Derakeschi-Famas, avait vécu en Angleterre et aux Etats-Unis avant de venir travailler à Vernon, « sa seconde maison ». « J’adore le vert de la Normandie », confiait-elle l’été dernier à Paris Normandie. Très investie dans la vie locale, notamment au sein du Tennis Club, elle avait été invitée par Sébastien Lecornu, avec une délégation de commerçants, à déjeuner avec le Président de la République en janvier. « Son sourire rayonnant restera à jamais gravé dans nos cœurs », a déclaré le maire, François Ouzilleau, en lui rendant hommage.

Partager cet article

Laisser un commentaire