Des stages de céramique pendant les vacances d’hiver

Publié le11 février 2020 » 400 Views»
Candy Vitrac propose sa production à la vente (entre 10 et 50€).

Candy Vitrac propose sa production à la vente (entre 10 et 50€).

C’est à Vernonnet, quartier en pleine mutation peuplé d’artistes comme Christian Zeimert et Gao Bo, que Candy Vitrac façonne ses céramiques. La jeune créatrice nous ouvre son atelier, situé 45 rue du Dr Chanoine.

Des objets utilitaires aux formes épurées et aux couleurs naturelles, voilà la spécialité de Candy Vitrac. Inspirée par la simplicité des designs japonais et scandinave, la nature reste la première muse de cette ancienne élève du lycée Dumézil. Et la raison de son retour à Vernon, il y
a 6 ans, après des études de céramiste à l’école Olivierde-Serres de Paris et à La Cambre de Bruxelles. « Mon diplôme en poche, j’ai commencé à produire dans une cave à Paris », sourit-elle, « j’avais besoin d’espace, moi qui ai grandi à la campagne ! ». Pour Candy Vitrac, ce retour aux sources a également été l’occasion de repenser sa façon de travailler. « J’ai commencé en faisant des moulages, mais j’ai souhaité revenir à une production plus lente, uniquement constituée d’objets uniques, à l’écoute de la terre », souligne-t-elle.

Combattre la standardisation des objets

Car la terre, appelée aussi argile, constitue la matière première du céramiste qui la façonne, la vitrifie à l’émail et la fait cuire plusieurs fois dans son four. Avec ses mains, ou son tour de potier, Candy Vitrac produit surtout de la vaisselle, bols, assiettes ou cuillères, qu’elle propose lors de ventes à l’atelier ou sur commande. « J’aime chercher l’imperfection, l’équilibre entre une belle forme et quelques traces de
maladresse », affirme la céramiste.

Pour elle, « c’est aussi une façon de lutter contre l’uniformisation des objets que combat l’artisanat ». Une approche qu’elle transmet aux
Vernonnais lors de ses cours (30€ l’heure et demi, 40€ les 2 heures). « Je laisse d’abord les élèves expérimenter puis je les aide avec des conseils », explique Candy, « il s’agit d’un moment hors du quotidien et l’on dit que la terre est thérapeutique car nos émotions s’impriment dedans ».

Pour ceux qui souhaitent y plonger leurs mains, l’atelier Vitrac organise des stages de porcelaine du 20 au 21 février puis du 22 au 23 ainsi que des cours de tournage du lundi 24 au vendredi 28.

07 77 81 79 34
ateliercandyvitrac@gmail.com

Partager cet article

Laisser un commentaire