Développement durable| Vernon mise sur l’énergie renouvelable

Publié le14 novembre 2019 » 167 Views»
Guillaume André, Cyrille Dieryck et Grégoire Forzy se sont associés pour créer ce méthaniseur.

Guillaume André, Cyrille Dieryck et Grégoire Forzy se sont associés pour créer ce méthaniseur.

Grâce à l’installation prochaine d’une unité de méthanisation à Vexin-sur-Epte, les Vernonnais seront bientôt chauffés au biogaz. Une démarche qui s’inscrit dans le Contrat de Transition Ecologique lancé en octobre par Seine Normandie Agglomération.

Pourquoi brûler du gaz russe quand les campagnes alentours regorgent de fumier, lisier et produits végétaux ? Autant de matières organiques, issues de l’agriculture et de l’élevage, qui peuvent être valorisées en créant de l’énergie. C’est pourquoi trois agriculteurs ont décidé de lancer une unité de méthanisation à Vexin-sur-Epte, en partenariat avec Engie. « Le principe est simple », détaille Guillaume André, l’un des associés, « cela fonctionne comme le système digestif d’une vache : la matière organique est digérée sans oxygène, en anaérobie, ce qui permet de produire du biogaz constitué de méthane et de Co2 ». Ce biométhane sera ensuite distribué par Engie dans le réseau de Vernon et de sa périphérie. « Il permettra de fournir 1800 ménages vernonnais équipés gaz, avec 80% de la consommation constituée de biogaz l’été », souligne Cyrille Dieryck, autre associé. Une source d’énergie entièrement renouvelable puisque 85% des matières utilisées pour générer ce gaz sont inévitablement produites par les agriculteurs locaux.

100% d’énergies vertes d’ici 20 ans

Ce projet s’inscrit dans un cercle vertueux plus large porté par Seine Normandie Agglomération. En effet, le 17 octobre dernier, le territoire a officiellement lancé son Contrat de Transition Ecologique, chapeauté par le Ministère de la transition écologique et solidaire. Sélectionnée par ce dernier, l’agglomération souhaite réunir partenaires publics et privés autour d’actions en faveur du développement durable et de la transition. Parmi les axes de travail, la réduction de la consommation d’énergie et la production d’énergies renouvelables. Avec un but : que Seine Normandie Agglomération, et donc Vernon, soient totalement alimentées en énergies vertes en 2040.

Partager cet article

Laisser un commentaire