Dominique Garcia – Délégué à la cohésion Police-Population

Publié le20 février 2018 » 467 Views»
IMG_4792-2Délégué à la Cohésion Police-Population (DCPP) à mi-temps, Dominique Garcia a pour mission de favoriser un climat de confiance entre les habitants et les forces de sécurité. Le commandant divisionnaire, qui a pris sa retraite quelques mois seulement avant de signer dans notre ville, a donc repris du service.

QUEL EST VOTRE PARCOURS ?

J’ai effectué des allers-retours pour ma vie professionnelle entre la région parisienne et la Normandie. En 2007, j’ai pris le poste de chef de service à Lisieux, circonscription de 28 000 habitants avec un commissariat de 70 fonctionnaires. Puis j’ai décidé de faire valoir mes droits à la retraite en 2017 après dix années passées à la tête de ce service. Au terme de deux mois de cette paisible retraite, j’ai été contacté par la Direction Départementale d’Évreux qui m’a proposé le poste de Délégué à la Cohésion Police-Population sur la commune de Vernon !

EN QUOI CONSISTE VOTRE NOUVEAU POSTE ?

Ma mission consiste à faire comprendre et connaître l’action des représentants de l’État à la population, en installant un climat de confiance. L’objectif est d’améliorer le dialogue et de multiplier les contacts en s’appuyant sur les élus, les bailleurs, l’éducation nationale et les associations. La mission est vaste ! Pour vous donner une idée, il y a quelques jours, j’ai dû intervenir, à la demande d’un principal, pour une intrusion dans un établissement scolaire, non pas par des jeunes, mais par des parents d’élèves ! Leur enfant avait des problèmes avec un autre élève donc ils sont allés chercher le « responsable » pour lui faire peur, ce qui n’est évidemment pas légal. Je suis amené à gérer tout un panel de situations en limite de la poursuite judiciaire mais qui méritent l’intervention du DCPP pour ramener la paix sociale.

Mon rôle va aussi du simple conseil, au rôle de facilitateur dans une démarche administrative ou d’intervenant en milieu scolaire sur des sujets aussi sensibles que la violence, la consommation de produits illicites ou les dangers d’internet.

COMMENT EST PERÇU LE SERVICE DE COHÉSION POLICE-POPULATION ?

Certains diront que c’est une innovation notable dans le fonctionnement de l’institution policière, je dirais plutôt que c’est l’aboutissement du partenariat qui a été mis en place dans de nombreuses administrations telles que l’éducation nationale. Le tout s’inscrit dans une stratégie nationale de prévention de la délinquance, qui doit passer par une amélioration des relations entre la population et les services publics, les jeunes et les forces de sécurité. Tout cela étoffe la politique de la ville, avec laquelle la Police travaille en partenariat, au travers notamment du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Dans ce prolongement, le DCPP personnalise et multiplie les contacts avec la mairie dans le but de résoudre conjointement les difficultés des habitants. + D’INFOS : 4 avenue Foch 02 32 64 30 00

Partager cet article

Laisser un commentaire