Dossier : Cérémonie des voeux 2019

Publié le30 janvier 2019 » 851 Views»

« Oui, Vernon bouge ! »

« Notre ADN est la proximité », a rappelé le maire, François Ouzilleau, lors de la cérémonie des vœux de l’équipe municipale samedi 26 janvier au gymnase du Grévarin. L’occasion pour les 1400 Vernonnais ayant fait le déplacement de rencontrer les élus et d’en apprendre plus sur la consultation Cœur de Ville.

Voeux Vernon 2019

C’est sur un air jazzy de saxophone et clavier, joué par un orchestre, que les habitants ont pu rentrer, un par un, dans le gymnase. Car tous étaient personnellement accueillis par Sébastien Lecornu, Ministre chargé des collectivités territoriales, et par François Ouzilleau, Maire de Vernon. Poignées de main, salutations, à peine le temps d’aller chercher café et chouquettes gracieusement proposés par la cuisine municipale, avant que les discours ne commencent.

 

 

Exposition Coeur de ville

Après une vidéo d’ouverture rappelant la beauté et le dynamisme de Vernon, le maire a entamé son allocution. L’occasion de souligner toutes les avancées qu’a connu la ville en 2018, mais également depuis le début du mandat en 2014. « 103 propositions sur 126 de Vernon Mérite Mieux ! sont aujourd’hui réalisées, soit plus de 4 sur 5 », a détaillé François Ouzilleau. Un cap qu’il entend tenir en 2019 : « aucun obstacle ne nous empêchera de poursuivre cet élan ». Grands travaux, réhabilitation du Campus de l’Espace, sécurité, propreté, offre éducative, doublement du transport à domicile pour les séniors en 2019… le maire a passé en revue tous les sujets qui font de Vernon une ville en pleine renaissance, salué par plusieurs salves d’applaudissements, et taclant au passage ceux qui ont la critique facile : « il ne faut jamais dénigrer sa ville ». « Le centre-ville de Vernon va bien, et, je tiens à le dire, mieux que dans beaucoup d’autres villes », a-t-il souligné, formulant le vœu « qu’on y vive de mieux en mieux ».
Prenant la parole à son tour, Sébastien Lecornu a souhaité à tous les habitants une belle année et les a remercié pour leur confiance. Le Ministre est également revenu sur les progrès qu’a connu celle qu’on appelait, avant 2014, « la belle endormie ». Vernon a « toujours été une ville pas comme les autres avec une singularité qu’on doit développer ». « La première richesse c’est l’emploi », a-t-il souligné en évoquant le futur Village des Marques et le nouveau départ du Campus de l’Espace. Autre sujet central pour celui qui a travaillé auprès de Nicolas Hulot : l’environnement. « Les villes comme Vernon doivent montrer l’exemple », a affirmé M. Lecornu, rappelant l’importance de la Seine. Enfin, il a tenu à évoquer « l’humain » avec, notamment, la mise en place du service national universel pour les jeunes dans l’Eure, choisi comme département pilote. En conclusion, le Ministre a formulé des vœux pour le pays, appelant les citoyens à « faire Nation » tout en assurant qu’il n’oubliait pas d’où il venait.

Photo FO page 7-2

Couleur Cœur de Ville
Une fois les applaudissements terminés, la foule s’est égaillée pour partir à la découverte des différents stands mis en place pour l’occasion. Bien évidemment, les artisans de bouche ont connu un franc succès. Un sort a été fait aux petits fours d’A Votre Goût, et les spectateurs ont pu terminer leur repas grâce aux produits de La Fromagerie de la rue Saint-Jacques et aux gâteaux d’Au Péché Véniel. Le tout arrosé de cidre tout droit venu de La Ferme des Ruelles. Une fois repus, les Vernonnais ont eu le loisir de s’informer sur le chantier de la collégiale, grâce au stand de la Fondation Patrimoine, mais également sur la Consultation Cœur de Ville à travers une exposition de panneaux. D’ailleurs, le gymnase était décoré des couleurs des 4 propositions à départager, rappelant aux habitants que, dès le lundi suivant, ce serait à eux de jouer les décideurs.

SL dans la foule-2

 


Collégiale : la nouvelle technologie au service du patrimoine

Si la cérémonie des vœux est un moment festif, c’est également l’occasion d’informer sur les principaux défis qui nous attendent. A Vernon, l’un d’entre eux concerne l’avenir de la collégiale, joyau architectural en danger. Sous l’égide, de la mairie, la Fondation Patrimoine, récolte des dons afin de pouvoir effectuer des travaux dans ce monument vieux de presque un millénaire. La Fondation avait donc son propre stand pour permettre aux Vernonnais de se renseigner sur ce futur chantier grâce à une vidéo où l’on pouvait voir l’architecte des bâtiments de France ainsi que Stéphane Bern. Mais le but était également de recevoir des dons. Si une urne a permis de récolter 70€ en liquide, elle était assortie d’un dispositif expérimental. Une petite borne dotée d’un terminal de paiement sans contact permettait de verser 5€ en quelques secondes grâce à sa carte bleue. Une façon efficace et rapide de donner tout en évitant le classique : « mince, je n’ai pas de monnaie ! ».  Cette expérimentation devra déboucher sur l’installation de la borne dans la collégiale même. Elle sera légèrement transformée afin de pouvoir choisir la somme que l’on souhaite donner. Ainsi, n’importe quel passant ou touriste, français ou étranger, pourra participer au sauvetage de l’édifice en un clin d’œil. A l’heure actuelle la Fondation Patrimoine a déjà pu récolter 70 000€ depuis sa création en 2016.

Borne collégiale-2

 


 

3 questions à… Mickaël Brielles
Traiteur et gérant de « A Votre Goût »
Photo Traiteurs-2

Pouvez-vous vous présenter pour ceux qui n’étaient pas là en 2018 ?
Je suis traiteur, je travaille lors événements : mariages, séminaires d’entreprises, repas… Mon entreprise, «A Votre Goût », est basée chez moi, avenue de l’Ardèche : j’ai un labo de 25 m² derrière ma maison. Mais ça commence à faire trop petit, car il nous arrive de faire des semaines à 1300 couverts !
Quelles sont vos spécialités ?
Je suis ouvert à tout ! Le nom de mon entreprise est significatif, car je m’adapte aux goûts des clients. Mon plaisir est avant tout celui de faire la cuisine. Je suis plutôt spécialisé dans la cuisine traditionnelle française avec de vrais produits : ici, il n’y a rien de surgelé.
Qu’est-ce qui vous motive à participer
à la cérémonie cette année encore ?
Cela me permet de contribuer à ce qu’organise la ville. La municipalité est toujours là quand on a besoin d’elle, je trouve que c’est normal de rendre la pareille. Et puis c’est utile pour me faire connaître. Sinon le plaisir est identique par rapport à l’année dernière. Pour l’occasion nous avons préparé 650 pièces avec par exemple des verrines de lentilles au lard ou des brochettes d’ananas et de gambas. Tout est parti en 20 minutes…

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire