Julien Palcoux – Curé de la paroisse de Vernon

Publié le16 octobre 2018 » 189 Views»
Parmi les défis à venir : la rénovation de la collégiale

Parmi les défis à venir : la rénovation de la collégiale

Succédant au père Jean-Marc Le Cam, Julien Palcoux est, depuis septembre, le nouveau curé de la paroisse Saint-Louis Pays de Vernon et de ses 6 églises. S’il prend encore ses marques, ce Breton d’origine se réjouit de l’accueil qui lui a été réservé.

Qu’est-ce qui vous a mené à Vernon ?

C’est l’évêque d’Evreux qui m’a envoyé ici après 6 ans passés à Verneuil-sur-Avre. Je suis né en Bretagne, mais mes parents travaillant dans le théâtre et l’opéra à Paris, j’ai longtemps habité dans l’Eure-et-Loire, près d’Anet. Ainsi je connaissais un peu Vernon. Surtout que j’y suis retourné en tant que séminariste pendant un an, auprès du père Philippe Dubos. J’ai pris mes fonctions en tant que curé le 1er septembre dernier et j’ai été très bien accueilli.

Que vous inspire l’état de la collégiale Notre-Dame ?

Je trouve que c’est dommage. Je vois surtout qu’il y a un problème avec les pigeons qui abîment les toitures et bouchent les gouttières. A l’intérieur, deux chapelles sont également en travaux. Cependant j’ai déjà rencontré Sébastien Lecornu à ce sujet et j’ai rendez-vous avec les services techniques de la ville pour découvrir le calendrier des travaux. Ma première impression est qu’il y a une bonne coopération entre la paroisse et la mairie, le dossier est bien suivi : dès que je pose une question, à propos d’ampoules à changer ou autre, j’obtiens une réponse. Il y a un bon climat entre la paroisse et la municipalité mais aussi avec l’office du tourisme et l’association des Amis de l’orgue.

Vous voyez-vous comme un des moteurs de la vie du centre-ville ?

Oui et je peux vous dire que le centre de Vernon est bien plus dynamique que celui d’autres paroisses du diocèse comme Verneuil-sur-Avre ou même Evreux. Nous participons aussi à la vie sociale en attirant du monde à la messe : les gens viennent dans le centre où ils peuvent faire leurs courses après. Je sais que l’office du dimanche à 11 heures draine entre 350 et 400 personnes, c’est un des endroits du diocèse où il y a le plus de pratique. Par ailleurs, de nombreux paroissiens sont engagés dans la vie sociale de Vernon, via des associations caritatives comme le Secours Catholique, la Société de Saint-Vincent-de-Paul ou Solidarité Partage.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire