Les « moteurs plasmiques » s’installent sur le campus de l’Espace

Publié le13 juin 2017 » 790 Views»

Pour répondre à la demande liée au succès de ses propulseurs plasmiques, Safran Aircraft Engines, a besoin de davantage de place pour développer son site de production. C'est dans un ancien bâtiment de 2500 m2 du LRBA que la société a décidé de s'installer pour accompagner la croissance de son activité. Le coût des rénovations s’élève à 4,7M€ et est pris en charge par la SCI Helios. La division “des moteurs plasmiques” pour satellites du groupe Safran emploie près de 70 personnes. Dans le cadre du plan “Satellite tout électrique”, Safran Aircraft Engines développe actuellement le modèle qui est devenu le propulseur de référence à l’international. En 2017, l'entreprise a prévu de livrer 18 propulseurs, et doit atteindre la cadence d’une ­quarantaine de propulseurs par an d’ici 2019, afin de répondre à la demande de ses clients.

Pour répondre à la demande liée au succès de ses propulseurs plasmiques, Safran Aircraft Engines, a besoin de davantage de place pour développer son site de production.

C’est dans un ancien bâtiment de 2500 m2 du LRBA que la société a décidé de s’installer pour accompagner la croissance de son activité. Le coût des rénovations s’élève à 4,7M€ et est pris en charge par la SCI Helios. La division “des moteurs plasmiques” pour satellites du groupe Safran emploie près de 70 personnes. Dans le cadre du plan “Satellite tout électrique”, Safran Aircraft Engines développe actuellement le modèle qui est devenu le propulseur de référence à l’international. En 2017, l’entreprise a prévu de livrer 18 propulseurs, et doit atteindre la cadence d’une ­quarantaine de propulseurs par an d’ici 2019, afin de répondre à la demande de ses clients.

Partager cet article

Laisser un commentaire