Rue Potard : de nouveaux commerces s’installent

Publié le2 avril 2019 » 1166 Views»
La famille Bouvet ouvrira son salon de thé au n°5 de la rue, il sera ouvert le dimanche.

La famille Bouvet ouvrira son salon de thé au n°5 de la rue, il sera ouvert le dimanche.

« La belle endormie », cette expression utilisée, auparavant, pour désigner Vernon s’appliquerait parfaitement à la rue Potard. Mais plus pour longtemps. Car deux ouvertures vont bientôt faire bouger cette petite rue pleine de charme.

 

AU N°5 : CHEESECAKES, THÉS ET COFFEETO- GO

Stella Bouvet qui, avec son mari, tient le restaurant Cocottes & Bouchons, a un projet dans sa marmite. « Nous allons créer un salon de thé rue Potard, ce sera un endroit de détente où boire une boisson chaude et manger un bout », explique-t-elle. C’est Floriane, la fille du couple, qui sera à la manœuvre dans ce lieu à l’ambiance colorée et design. Situé au n°5, le salon de thé, doté d’une cour, aura les mêmes exigences que le restaurant. « Du fait maison, des produits frais, et du bio », souligne Stella Bouvet, « nous proposerons 30 thés, des cafés à emporter, des spécialités  comme le cheesecake et de la petite restauration le midi ». Le tout dès le mois de mai. La restauratrice, comme d’autres confrères, va également participer à la rubrique culinaire du magazine municipal.

 

Le Frichti proposera des produits  régionaux dans une maison normande typique.

Le Frichti proposera des produits régionaux dans une maison normande typique.

AU N°8 : DU 100% NORMAND SUR PLACE OU À EMPORTER

Aujourd’hui, à cette adresse, on trouve une vieille maison pittoresque. Tout y est fermé, et pourtant, à l’intérieur, on s’y active. Il s’agit de l’arrière de la boutique de Sandrine Méaux, Miss & Cie. Avec l’aide de son mari, elle la retape pour y ouvrir, fin avril, « Le Frichti ». Le concept : une épicerie-restaurant, où l’on pourra acheter des produits normands et les déguster sur place. Là aussi l’esprit de la boutique, qui vend des articles pour enfants fabriqué sur place, est respecté. « Que du local, du bio, même les accessoires seront made in France ! », affirme Sandrine Méaux. Le lieu, doté d’un étage, pourra accueillir 40 couverts dans un style mélangeant rétro et moderne. « Ce sera comme à la maison », se réjouit la commerçante, « car cette rue appelle à la détente ». Le rendez-vous est pris.

Partager cet article

Laisser un commentaire