Rue Saint-Jacques | Opticrea double la mise

Publié le5 mars 2019 » 568 Views»
L’opticien a pensé son magasin comme un showroom à la décoration soignée

L’opticien a pensé son magasin comme un showroom à la décoration soignée

Depuis plusieurs années, les lunettes sont à la mode. Et ce n’est pas Antoine Placet qui vous dira le contraire. En octobre 2016, cet opticien, qui possède déjà une boutique à Mantes, ouvrait Opticrea au n°1 de la rue Saint-Jacques. Un pari réussi, puisqu’en 2018, le magasin a doublé son chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente. Son secret ? Ne vendre que des lunettes « de lunetiers », c’est-à-dire de fabricants dont c’est l’unique spécialité. « Ici pas de lunettes faites en Chine ou commercialisées par des marques de vêtements », explique Antoine Placet. Sur les présentoirs : Anne & Valentin, Théo ou bien Barton Perreira, autant de lunetiers qui, tous, produisent en France ou en Europe.

« Les clients sont contents de voir que je propose ces marques à Vernon », souligne l’opticien, « plus besoin d’aller les chercher autre part ! ». Et ils sont de plus en plus nombreux à pousser la porte d’Opticrea. Un succès qu’Antoine Placet impute à la qualité de ses lunettes : « avec la baisse des remboursements par les mutuelles, les gens veulent une paire qui dure au moins deux ans ». Idem du côté des verres, garantis 3 ans, qui proviennent de marques spécialisées comme Hoya dont l’usine est à Louviers.

Du style avant toute chose

Mais qu’on ne s’y trompe pas, c’est également une affaire de style. Car avec sa grande vitrine et son design épuré un brin rétro, la boutique d’Antoine Placet affiche un air résolument branché. Tout comme ses lunettes. Des paires fines en métal, très sixties, jusqu’aux modèles les plus flashy, toutes ont de la personnalité. Un mélange d’élégance bohème et arty renforcé par les œuvres d’art régulièrement exposées dans le magasin et proposées à la vente. Car, comme son nom l’indique, c’est bien la création qu’Opticrea entend conjuguer à l’optique.

Partager cet article

Laisser un commentaire