Rythmes scolaires, qu’en pensez-vous ?

Publié le5 juillet 2017 » 1042 Views»

C’était un peu à contrecoeur que la municipalité s’était adaptée, en 2014, à la réforme des rythmes scolaires. Repasser à la semaine de quatre jours est aujourd’hui envisageable. La ville de Vernon souhaite mener une large concertation avant de déterminer l’option qu’elle adoptera.

Décrétée par le ministère de l’Education Nationale en 2014, la semaine de cinq jours devait permettre d’alléger les journées de classe et d’enseigner les savoirs fondamentaux aux heures où les élèves sont le plus concentrés, le matin. Bien que réservée sur les conséquences de ce changement de
rythme pour nos enfants, la ville de Vernon s’était organisée afin de respecter la loi. Mieux, elle était parvenue, notamment avec le concours de plusieurs associations vernonnaises, à mettre en place un programme d’activités de qualité et diversifié proposant une quinzaine de disciplines différentes dans les domaines, sportif, artistique ou éducatif.

Une enquête récemment menée par la direction de l’éducation, des sports et de la culture a d’ailleurs fait apparaître un bon niveau de satisfaction
quant à la qualité des actions menées dans le cadre des temps d’accueil périscolaires. Néanmoins, la fatigue, en particulier des plus jeunes élèves, reste un sujet préoccupant pour beaucoup de parents depuis la suppression de la coupure du mercredi. Des activités de qualité, mais des enfants fatigués…
C’est sans doute une des raisons qui ont conduit le gouvernement à revenir sur la semaine de cinq jours et à donner la possibilité à chaque commune
de choisir librement les rythmes scolaires sur son territoire. Un sondage mené sur le territoire de Seine Normandie Agglomération fait apparaître qu’une majorité écrasante de maires se prononce pour le retour à la semaine de quatre jours. Pour la ville de Vernon et ses 18 écoles publiques, l’aménagement des rythmes scolaires constitue un lourd dispositif à mettre en place, tant avec les associations qu’avec les agents employés par la mairie. Il est trop tard pour modifier à présent l’organisation de la rentrée de septembre. Et en tout état de cause, le maire François Ouzilleau estime que c’est aux parents, aux enfants et à l’ensemble de la communauté éducative de décider des rythmes scolaires. Une grande concertation, associant
largement la population vernonnaise, est donc prévue à l’automne afin d’ouvrir le dialogue nécessaire à une prise de décision objective.

Plutôt favorable à la semaine de quatre jours, François Ouzilleau précise que « si les habitants sont d’accord avec cette réforme, tout sera mis en place pour la rentrée 2018 ».

Partager cet article

Laisser un commentaire