Sciences|Vernon se dote d’un observatoire astronomique

Publié le20 octobre 2020 » 50 Views»

Culture sciences Observatoire de Vernon Inauguration Campus de l_Espace Gaël Musquet

Situé sur le Campus de l’Espace, l’Observatoire de Vernon a été inauguré le 2 octobre en présence du président du Département, du maire de Vernon, d’élus municipaux et de Seine Normandie Agglomération. Son créateur, Gaël Musquet, souhaite en faire un site pilote.

Si Gaël Musquet est connu comme « hacker citoyen », sa première passion c’est l’astronomie. L’hiver dernier, alors qu’il visite le Campus de L’Espace, ce météorologue de formation aperçoit l’ancien observatoire du LRBA. « J’ai été frappé par le potentiel de ce bâtiment abandonné ! », raconte-t-il. Pendant le confinement, Gaël ressort ses instruments et mûrit son projet. « Le but était clair : avec le soutien des élus et du Campus de l’Espace, il fallait recréer un observatoire à Vernon, j’ai contacté des partenaires, cela m’a permis de récupérer 300 kilos de matériel. » Equipé de deux télescopes et de trois lunettes astronomiques, il aménage le lieu. Celui-ci devrait être totalement opérationnel d’ici 4 à 5 mois. « En faisant revivre son observatoire, Vernon prouve que l’espace est, plus que jamais, au cœur de son identité », souligne le maire.

« Cet observatoire permettra de collecter de nombreuses données spatiales », détaille Gaël Musquet. Chaque nuit, entre 20 et 30 giga-octets de données d’observation en open data seront récoltés. Mais ce nouvel équipement permet également à Vernon de rentrer dans le club très fermé des villes françaises munies d’un observatoire. Il s’agira, d’ailleurs, du seul de l’Eure. « Si je me suis tourné vers la météorologie, puis le hacking, c’est que là d’où je viens, la Guadeloupe, il n’y a pas d’observatoire pour faire de l’astronomie », confie Gaël.

Ou plutôt pas encore. Car l’Observatoire de Vernon servira de prototype avant d’être dupliqué en Outre-Mer : à Mayotte, en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie et en Guadeloupe. Ces quatre émules transmettront en direct leurs données à Vernon. « Il faut savoir que la France est le pays qui possède le plus de points d’observation différents sur le globe. Ainsi l’Observatoire de Vernon rayonnera dans le ciel et sur la terre ». Par ailleurs, le lieu sera régulièrement ouvert aux Vernonnais et participera à des programmes pédagogiques avec les établissements scolaires.

Partager cet article

Laisser un commentaire