Stationnement : de bonnes nouvelles en 2018

Publié le7 décembre 2017 » 3382 Views»

Promesse tenue ! En septembre dernier, François Ouzilleau avait annoncé la gratuité prochaine du stationnement tous les vendredis à partir de 16h30. Cette gratuité de deux heures, qui concerne tous les types de stationnement (à l’exception du parking souterrain Cœur de Ville de l’Espace Philippe-Auguste) sera bien activée au 1er janvier 2018.

Promesse tenue ! En septembre dernier, François Ouzilleau avait annoncé la gratuité prochaine du stationnement tous les vendredis à partir de 16h30. Cette gratuité de deux heures, qui concerne tous les types de stationnement (à l’exception du parking souterrain Cœur de Ville de l’Espace Philippe-Auguste) sera bien activée au 1er janvier 2018.

« C’est à la fois un vrai geste de la Ville en direction des usagers et une nouvelle illustration de notre volonté de rester à l’écoute des commerçants du centre-ville qui souhaitaient l’extension de la gratuité » déclare Johan Auvray, adjoint au maire en charge du dossier stationnement, « et cette mesure est aussi un atout de plus en faveur de l’attractivité du centre-ville ».
Depuis 2014, la gratuité a été étendue à une demi-heure gratuite par jour au lieu d’un quart d’heure auparavant, ou encore avec la gratuité étendue à la journée du lundi en plus du dimanche : « L’objectif de la réforme du stationnement que nous avons mise en œuvre est atteint. Les voitures-ventouses ne sont plus qu’un mauvais souvenir. La rotation des véhicules est devenue une réalité en centre-ville. Désormais, il est possible de trouver une place de stationnement n’importe quel jour à n’importe quelle heure ».

Le montant des amendes géré par les communes

Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, la Ville n’augmentera pas le tarif des PV de stationnement en 2018. La donne va en effet changer au 1er janvier prochain concernant le stationnement payant. La loi de 2014 sur les métropoles dite loi « Maptam » confie en effet aux communes la gestion des amendes en cas de dépassement de la durée limite ou de non paiement du stationnement. Autre changement majeur introduit par la loi, elle abroge le tarif national des PV – soit 17 € – pour un tarif que chaque ville peut désormais fixer librement :

« On ne changera pas de tarif à Vernon, c’est un choix que nous assumons. L’État nous impose de gérer la verbalisation mais nous ne nous en servirons pas pour faire de l’argent. Nous ferons partie des rares villes à ne pas augmenter le prix des PV », affirme l’élu.

Ailleurs en France, où environ 800 villes pratiquent le stationnement payant, des hausses majeures sont déjà annoncées : à Paris, l’amende va passer à 50 € dans les arrondissements du centre. À Lyon, le PV va passer à 35 € voire 60 € en fonction de la zone où l’infraction aura été relevée. Autres exemples, à Deauville et à Libourne, le PV passe à 25 € et à 20 € à Vitré en Mayenne. À Dieppe, il passe à 20 €, à 30 € à Honfleur.

Partager cet article

Laisser un commentaire