Une navette sans volant ni pédale

Publié le8 février 2022 » 591 Views»

NIMFEA Interview Albéric Bernard Transdev Autonomous Transport Systems Navettes Autonomes

Albéric Bernard, chef de projet chez Transdev Autonomous Transport Systems, participe au déploiement des 3 navettes autonomes NIMFEA entre Vernon et Giverny.

Comment fonctionne une navette autonome ?

C’est un véhicule sans volant et sans pédales. A la place, la navette NIMFEA est équipée de lidars, une technologie similaire au radar mais avec des lasers. Les 9 lidars balayent l’environnement à la vitesse de la lumière, de façon quasi-instantanée. Leur rôle est de repérer les obstacles afin de s’intégrer dans le trafic routier. Dans l’ordinateur de bord, il y a une cartographie 3D du trajet, comparée en permanence avec ce que voient les lidars du toit, dont la portée est de 200 m. La navette sait où elle est grâce à des balises GPS RTK et des odomètres sur les roues qui mesurent la distance parcourue. Ces 4 systèmes permettent d’avoir une précision de 1cm par rapport au trajet défini.

Y a-t-il des risques de collisions ?

La navette roule à près de 20km/h et sait adapter sa vitesse aux conditions de circulation afin d’assurer le confort et la sécurité des passagers. L’ordinateur est capable de réagir de façon performante aux différents environnements. Un opérateur sera présent à bord afin de répondre aux questions et de reprendre le contrôle si besoin.

Comment doivent se comporter les conducteurs avec les navettes ?

Il faudra être courtois et bien respecter les feux installés sur les ronds-points. Et si on veut doubler, bien respecter les pointillés et éviter les queues de poisson !

20220131_113920

 

Partager cet article

Laisser un commentaire