Une nouvelle exposition pour trouver son animal totem

Publié le19 septembre 2023 » 398 Views»

Culture Exposition Musée de Vernon Homo Bestia Photographie Emma Barthère

A partir du 30 septembre « Homo Bestia » propose une réflexion sur le lien homme-animal à travers les œuvres de la photographe Emma Barthère.

L’œuvre d’Emma Barthère nous vient du fond des âges. Pourtant, cette artiste franco-catalane, née en 1982, a choisi la photographie comme moyen d’expression. Mais si la technique est moderne, le sujet fait rejaillir en nous des images immémoriales. On y contemple un homme coiffé de bois de cerf, un autre qui brandit des ailes factices ou une femme portant un masque d’oiseau. Et, pêle-mêle, une foule d’images surgit : danse des masques en Afrique, ramure chamanique sibérienne, mythe d’Icare, esprits du folklore japonais… Autant de références animistes, dont l’animal constitue le centre, qui imprègnent les photos présentées au Musée de Vernon jusqu’au 3 mars prochain. Près de 80 clichés, fragments d’Homo Bestia, une série de photos autour de la fusion entre l’homme et l’animal. « Je l’ai débutée en 2020, alors que je renouais avec ma région d’origine, le Béarn, et sa nature », explique Emma Barthère, « la métamorphose permet un autre mode d’accès au réel, un approfondissement de la connaissance de soi en tant qu’être humain au sein du vivant. » Le travail de la photographe est, d’ailleurs, imprégné de folklore pyrénéen grâce aux masques conçus par son ami Frédéric Ballanger. « Nous avons puisé dans les racines paysannes et païennes du Béarn. Le paganisme, cette porosité entre l’homme, le divin, le cosmos, nous ramène à une sage perception où l’homme n’est qu’une partie d’un tout », poursuit l’artiste.

Découverte en 2021 lors de Courant d’Art, l’œuvre d’Emma Barthère connaît sa première grande exposition dans une institution. « Ces photos entrent en résonnance avec notre collection d’art animalier », souligne Nicolas Bondenet, directeur du Musée de Vernon, « elles posent la question de notre rapport aux animaux, aux paysages, au-delà des œuvres d’art qui les représentent ». Homo Bestia connaîtra un temps fort le 14 octobre à 18h avec le spectacle « Ces autres, qu’ont-ils à nous dire ? » de la Compagnie du Singe Debout.

homo bestia 120x176_page-0001

Partager cet article

Laisser un commentaire