Une plongée dans l’intimité des peintres

Publié le8 septembre 2020 » 72 Views»
Du 12 septembre au 10 janvier, le musée nous emmène à la découverte du lieu de création artistique par excellence, l’atelier, grâce à une nouvelle exposition.

Jules Le Ray, Le Peintre Henri Moret devant son chevalet, une huile sur toile à découvrir au Musée de Vernon

Du 12 septembre au 10 janvier, le musée nous emmène à la découverte du lieu de création artistique par excellence, l’atelier, grâce à une nouvelle exposition.

La grande innovation des impressionnistes est d’aller peindre en plein air.

Voilà une idée communément admise. Pourtant, quand on visite la maison de Monet à Giverny, on voit bien l’importance que possédait son atelier ! C’est à cette pièce centrale dans la vie du peintre qu’est consacrée l’exposition Dans l’atelier. Organisée dans le cadre du festival Normandie Impressionniste, Dans l’atelier était initialement prévue pour avril. C’était sans compter avec la pandémie, qui a retardé son ouverture. « Les institutions qui nous prêtent les œuvres ont été compréhensives », souligne Jeanne-Marie David, la directrice du musée de Vernon, « heureusement, car c’est la première fois que nous avons autant d’œuvres venues d’autant de musées différents ! ».

Parmi les 40 tableaux, des peintres célèbres comme Monet, Signac ou Toulouse-Lautrec côtoient des artistes plus confidentiels comme Maximilien Luce ou Thomas Couture. Le point commun des toiles : représenter l’atelier du peintre. Autoportraits de l’artiste au travail, scènes de modèles qui posent ou natures mortes de chevalets sont à l’honneur. « L’exposition permet de voir l’envers du décor, de rentrer dans le quotidien de l’artiste », explique Mme David, « d’un autre côté, la représentation d’un atelier n’est jamais anodine car le peintre s’y met en scène et affirme son statut ».

L’exposition s’avère foisonnante car s’interroger sur l’atelier, c’est questionner la peinture dans sa globalité. Un thème qui résonne d’autant plus que Vernon a toujours été une terre d’ateliers, accueillant Monet, Bonnard, Léger ou, aujourd’hui, Gao Bo. « L’exposition complète celle Giverny, L’Atelier de la nature, tout en faisant un pas de côté », affirme Nicole Balmary, maire-adjointe en charge de la culture et du patrimoine, « notre volonté est de montrer des œuvres méconnues d’artistes célèbres et des œuvres d’artistes inconnus qui mériteraient d’être redécouverts ».

12 rue du Pont
02 32 64 79 05
10-18h, 7j/7
4,5 € (gratuit pour les Vernonnais)

Partager cet article

Laisser un commentaire