Hazelord : musicien

Publié le12 juillet 2021 » 689 Views»

A 18 ans, Aladin Révérend, ou plutôt « Hazelord », vient de publier un album de rock alternatif. « A Moment of Tragic Limerence » a été mixé et masterisé au Studio municipal.

Quelle est la genèse de cet album ?

Tout a débuté en 2017 quand j’ai commencé la guitare. Ensuite, je me suis mis à la basse, un peu au piano, j’ai appris à utiliser une boîte à rythmes et à produire de la musique sur ordinateur. Je suis majoritairement autodidacte. J’avais songé à rejoindre un groupe mais j’aime exercer un contrôle total sur mes créations, j’ai donc finalement choisi de travailler en solo. Les premières chansons datent de 2019 et j’ai enregistré l’album l’an dernier, année de mon bac au lycée Dumézil.

Qu’expriment les chansons de « A Moment of Tragic Limerence » ?

Je suis influencé par l’emo, et des groupes comme Fall Out Boy, Brand New ou Sunny Day Real Estate, ma musique traite donc beaucoup de sentiments. Au quotidien je suis introverti et l’art me permet d’exprimer mes émotions. Il s’agit d’expériences individuelles issues de mon adolescence mais qui parleront à chacun. J’écris en anglais car
j’aime cette langue et, en tant que fan de rock, elle me vient naturellement. Parmi mes inspirations, beaucoup de groupes américains ou anglais : les Smiths, Radiohead ou les Smashing Pumpkins.

Quels projets pour la suite ?

Mon objectif était de faire un diptyque, j’ai donc un deuxième album en préparation. Il s’intitule « Elsebody » et sortira à l’automne. Il est moins pop, plus expérimental et intimiste. J’aimerais également faire de la scène. Mon rêve est de vivre de ma musique et de la faire connaître au maximum, en France et, pourquoi pas, à l’étranger. En ce moment il y a un vrai retour du rock alternatif et du pop punk, notamment grâce aux récentes hybridations avec le rap, c’est assez motivant !

hazelord.bandcamp.com

Partager cet article

Laisser un commentaire