Santé|Votre hôpital évolue !

Publié le15 juin 2021 » 705 Views»

Focus Hôpital Saint Louis Centre Hospitalier Eure Seine Nouveautés

Le site vernonnais du centre hospitalier Eure-Seine est en pleine mutation. Entre l’ouverture de nouvelles spécialités, l’arrivée de médecins et la requalification des urgences, l’objectif est clair : permettre à tous d’être soigné à Vernon.

VD123-focus-reperesAvec plus de 600 agents, l’hôpital Saint-Louis de Vernon constitue presque une ville dans la ville. Et chacun y a sa spécialité. D’ailleurs, des spécialités, il y en a de plus en plus. Ce dont se réjouit le docteur Yamil Kasmi, médecin ophtalmologue qui partage son temps entre les deux établissements du CH Eure-Seine : Vernon et Evreux. « Depuis septembre 2020, je pratique la chirurgie de la cataracte à Vernon » explique-t-il, « cette nouvelle activité est une aubaine pour nos patients, souvent âgés, qui, jusque-là, devaient aller se faire opérer ailleurs ». Offrir la palette de soins la plus complète aux Vernonnais, telle est la stratégie développée par le centre hospitalier. Les patients peuvent d’ailleurs prendre rendez-vous à l’hôpital pour des consultations de spécialistes, ophtalmologue ou gynécologue par exemple, comme ils le feraient auprès d’un cabinet libéral en ville. C’est dans cette optique que l’hôpital cherche à recruter de nouveaux médecins. Récemment, l’établissement a accueilli un nouveau praticien en la personne du docteur Rouache, urologue. Le docteur Kasmi est, quant à lui, très satisfait des conditions de travail, « cela fait 24 ans que j’exerce à Vernon, si je n’étais pas heureux ici je serais parti depuis longtemps ! », sourit-il.

Des urgences plus apaisées

Quand on se blesse, direction l’hôpital Saint-Louis ! Comme dans tout établissement hospitalier, le service des urgences concentre la pression. Pour faciliter l’accueil des patients, le CH Eure-Seine se lance dans un grand chantier de rénovation de ses urgences. Actuellement en phase préparatoire, celui-ci s’achèvera en 2024. « Ces travaux s’inscrivent dans la requalification des entrées de l’hôpital que nous menons depuis 2008 », explique Jean-Jacques Tanguy, le chef de projet. « Les urgences seront agrandies pour atteindre 1 200 m², il y aura davantage de places assises et les patients seront rapidement orientés en fonction de la gravité de leur situation, il y a aura moins de mélange de flux et, finalement, moins de stress. » Financé par le CH Eure-Seine et l’agence régionale de santé, ces travaux se font en bonne intelligence avec la municipalité. Ils permettront une meilleure efficacité dans la prise en charge des patients et participent à la modernisation de l’hôpital. Une structure dont peut s’enorgueillir Vernon.

Mme Cotton photo d_identité3 questions à…

Sandrine Cotton (Directrice du centre hospitalier Eure-Seine)

Dans quel but l’hôpital de Vernon élargit-il son offre de soins ?

Nous souhaitons absolument diversifier cette offre. La redynamisation passe par l’ouverture de consultations dans des spécialités qui n’existent pas, ou plus, en ville. Nous proposons désormais de la chirurgie de la cataracte, par exemple, et c’est une grande nouveauté ici. Nous avons également doublé le nombre de médecins urologues. Par ailleurs, un de nos chantiers est le recrutement d’un dermatologue car il n’y en a plus en libéral.

Quelle stratégie est actuellement développée par le CH Eure-Seine ?

Nous affirmons notre rôle d’hôpital pivot sur le territoire. Le CH Eure-Seine constitue l’établissement référent du Groupement Hospitalier de Territoire, une zone couvrant l’Est et le Sud de l’Eure, soit un bassin de santé de 530 000 habitants. Notre hôpital fait office de gouvernail pour 11 structures, 6 500 personnels hospitaliers et 570 médecins. Ce rôle a pris tout son sens lors de la crise COVID puisque nous avons chapeauté la campagne de vaccination. Je tiens également à rappeler que les hôpitaux sont les seuls lieux ouverts 7j/7 et 24h/24 en France. Chacun y trouvera toujours un accueil bienveillant face aux difficultés de santé, mais aussi sociales avec par exemple la prise en charge des victimes de violences intrafamiliales.

Existe-t-il une synergie entre l’hôpital et la municipalité ?

Oui et elle est excellente. Les élus participent quotidiennement aux orientations des projets de santé. Le fait que le maire de Vernon soit également président du conseil de surveillance du centre hospitalier est un vrai plus pour nous. C’est un élu très investi qui cherche toujours à connaître l’impact concret des politiques de soin.

Partager cet article

Laisser un commentaire